Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Bill Nelson, de son vrai nom William Nelson, est un compositeur-interprète anglais plus connu pour avoir été le leader du groupe Be-Bop Deluxe, groupe qui connaîtra son heure de gloire au milieu des années 70. Mais il est également le frère de Ian Nelson, le même qui participa dans les années 80 au groupe Fiat Lux.

La carrière de l'artiste démarre réellement à partir de 1971 sort qu'il sort un premier album « Northern dream », album au succès des plus modestes mais qui lui permettra tout de même de se faire remarquer par le célèbre animateur de radio John Peel. Une rencontre providentielle qui va ouvrir les portes au grandes maisons de disques à Nelson et à son groupe Be-Bop Deluxe. Groupe qui va signer avec le EMI's Harvest Records et partir pour une aventure qui va voir la réalisation de 5 albums et qui va durer jusqu'en fin de décennie 70. 

L'aventure Be-Bop Deluxe terminée, on le retrouve en 1979 au sein d'une nouvelle formation nommée Bill Nelson's Red noise, groupe avec lequel il va enregistrer en tout et pour tout un seul album nommé « Sound-On-Sound ».

La véritable carrière solo démarre quant à elle à partir de l'année 1980 lorsqu'il sort un premier single « Do you dream in color ? », single au succès évident dans les Charts et qui va lancer de la meilleure des manières l'artiste en temps qu'artiste à part entière.

Dans les années qui suivront, l'artiste sortira un nombre impressionnant d'albums et de singles et composera également pour les autres. Malgré cela, il n'atteindra jamais les premières places des Charts mais reste quand même à ce jour l'un des musiciens parmi les plus doués de sa génération.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Teenage archangel (Be-Bop Deluxe) 1973
  • Jet Silver and the dolls of Venus (Be-Bop Deluxe) 1974
  • Between the worlds (Be-Bop Deluxe) 1975
  • Ships in the night (Be-Bop Deluxe) 1976 
  • Kiss of a light (Be-Bop Deluxe) 1976
  • Japan (Be-Bop Deluxe) 1977
  • Panic in the world (Be-Bop Deluxe) 1978
  • Electrical language (Be-Bop Deluxe) 1978
  • Furniture music (Bill Nelson's Red noise) 1979
  • Revolt into style (Bill Nelson's Red noise) 1979
  • Do you dream in colour 1980 
  • Youth of nation on fire 1981
  • Living in my Limousine 1981
  • Banal 1981
  • Eros arriving 1982 
  • Flaming desire 1982 
  • Sleepcycle 1982
  • Tender is the night 1983
  • Acceleration 1984 
  • Wildest dreams 1986 
  • Life in your hands 1989
  • The dead we wake with upstairs drum 1992
  • Contemplation 2007
  • I hear electricity 2008
Rêvez-vous en couleur...?

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1973...les débuts à plusieurs. Sonorité et style tendance mais pas de décollage immédiat. Il va donc falloir travailler encore et encore...

1974...ça ne décolle pas plus que ça et pourtant ils sont loin d'être ridicules. Mais la concurrence est tellement pléthorique qu'il est difficile de se faire une place au soleil en ce début de décennie 70...

1975...quoi qu'il en soit, ce défaut de réussite au plus haut niveau ne freine en rien le groupe. Et d'un autre côté, en musique, tout peut arriver à tout moment...

1976...et justement, il suffisait d'y croire ! Le groupe obtient enfin le semblant de reconnaissance après lequel il courrait depuis ses débuts. Tout bon les p'tits gars !

1976...la suite ne connaitra pas vraiment le même niveau de réussite mais l'essentiel est fait donc tout ce qui vient derrière sera du bonus comme on dit...

1977...un titre à la bonne humeur évidente et qui permet au groupe de partir dans un mini délire dont il est le seul à connaitre l'origine...

1978...la dernière année d'existence du groupe. Le groupe ne restera pas comme le plus connu de tous mais n'a pas à rougir de sa discographie, loin de là...

1978...un dernier titre qui montre que le groupe avait tout ce qu'il fallait pour continuer l'aventure. Le destin en aura décidé autrement malheureusement...

1979...changement de partenaires et arrivée dans l'aventure Bill Nelson's Red Noise. Une aventure qui ne durera que le temps d'un album mais c'est toujours mieux que rien comme on dit...

1979...un titre qui file à la vitesse de la lumière, pas sur que ce soit ce qu'attend en priorité le grand Public. Copie à revoir...

1980...cette fois-ci, terminé l'aventure à plusieurs, bienvenue dans l'aventure solo. Il livre ici tout simplement ce qui restera comme son titre le plus emblématique coté personnel. E-NOR-MI-SSIME !

1981...certes, la suite n'aura pas le même niveau de succès que précédemment mais tient la route, force est de constater. Du bon boulot, tout simplement...

1981...une sonorité et un style qui collent parfaitement aux dernières tendances. Et pourtant, cela ne lui rapportera pas plus que ça...

1981...on frôle quand même à certains moment l'expérimental. D'où un défaut de succès majeurs, ceci explique cela...

1982...cela ne l'empêche pas de continuer son aventure à sa manière et en dehors de tout dictat purement commercial. A tort où à raison, ça c'est autre chose...

1982...mais c'est aussi ça les années 80, une totale liberté de produire et surtout de créer. Qui n'existe plus de nos jours malheureusement...

1982...il lui arrive aussi de faire dans l'histoire sans paroles. Et dans ce domaine, le moins que l'on puisse dire, c'est que son inspiration fonctionne à merveille...

1983...du bon boulot une nouvelle fois. Un artiste atypique, certes, mais au talent certain. N'est-ce pas l'essentiel ?

1984...un milieu de décennie qui le voit inspiré comme rarement. Moins de fantaisie, plus de rigueur, bref, retour sur les rails !

1986...une inspiration qui ne faiblit pas d'un Iota et qui lui permet de produire des titres à la qualité plus que certaine. On en redemande !

1989...et toujours cette originalité omniprésente typique de bon nombre de groupes anglais de l'époque. Ah si toutes les décennies avaient pu être comme ça depuis...

1992...où l'art de passer d'un extrême à un autre. Un passage à la décennie 90 qui se fait en mode survolté. Pas sur que ce soit la bonne méthode pou continuer à exister au plus haut niveau...

2007...une traversée de la décennie 90 compliquée qui va le voir disparaitre des radars progressivement. Le voici de retour en cette décennie 2000 et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a rien perdu de son talent, c'est clair...

2008...il est clair qu'il fait plus de la figuration qu'autre chose désormais face à une concurrence de petits jeunes qui ont en moyenne 20 ans de moins. Mais comme on dit, le talent n'a pas d'âge, lui...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article