Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

The Moody Blues est un groupe anglais formé en 1964 à Birmingham et composé à l’origine de Mike Pinder, Ray Thomas, Denny Laine, Graeme Edge et Clint Warwick.

Groupe qui signe avec le label Decca Records, label qui leur permet de sortir un premier single « Steal your heart away » la même année. Single qui va passer quelque peu inaperçu…

Ce qui ne va pas être le cas du suivant « Go now », single qui sort la même année et qui va faire un véritable carton planétaire et lancer le groupe de façon fracassante sur la scène musicale internationale.

Leur premier album « The magnificent Moodies » sort un an plus tard en 1965, album qui paradoxalement ne va pas vraiment connaitre le même niveau de succès. Année 1965 qui va quand même être sauvée par la sortie à succès hors album du single « From the bottom of my heart (I love you) ». L’album produira finalement un single à succès « Stop ! », titre qui sortira en décalé l’année suivante en 1966.

Nouvel album « Days of future passed » en 1967, album qui à l’inverse de son prédécesseur va faire parler de lui des 2 côtés de l’Atlantique. Et pour cause puisqu’il va produire l’un des titres parmi les plus incroyables de cette fin de XXième siècle à savoir le fabuleux « Night in white satin ». Single qui restera à jamais leur joyau mais qui ne s’imposera comme tel que quelques années plus tard au niveau planétaire plus précisément durant l’année 1972, fait pour le moins paradoxal…

L’année 1968 voit la sortie de l’album « In search of the lost chord », album qui confirme la montée en puissance inexorable du groupe en tant que groupe majeur du moment. Album dont sera extrait principalement le titre « Ride my see-saw » la même année.

Un groupe majeur qui va même se permettre le luxe de sortir 2 albums l’année suivante en 1969 : « On the threshold of a dream » d’une part et « To our children’s children’s children » d’autre part. Sur ce coup là malheureusement, quantité ne va pas forcément rimer avec qualité. Seul le titre « Never comes the day » arrivera péniblement à tirer son épingle du jeu, une contre-performance pour le moins étonnante…

Le début de décennie 70 va les voir revenir dans la course de façon impressionnante avec la sortie en 1970 de l’album « A question of balance », album du renouveau grâce à l’énormissime single « Question ». Un renouveau qui rime également avec évolution de la sonorité et du style, ceci expliquant cela…

Renouveau confirmé en 1971 avec la sortie de l’album « Every good boys deserves favour », ainsi qu’avec l’album « Seventh sojourn » en 1972. Les 2 albums font un véritable carton planétaire et font du groupe l’une des valeurs phares du moment. Notamment grâce à 2 énormes titres que sont « The story in your eyes » pour le premier et « Isn’t life strange » pour le second.

Une apogée qui va s’arrêter nette avec la mise en pause du groupe pendant près de 6 ans. Fatigue, lassitude, désir de projets solos ont eu raison du groupe avec comme conséquence un break obligatoire qui va permettre au groupe de se ressourcer et ce sous toutes ses formes.

Le groupe revient donc en 1978 avec l’album « Octave », retour gagnant qui permet au groupe de revenir sur le devant de la scène de façon impressionnante et ce grâce aux 2 singles « Steppin’ in a slide zone » et « Driftwood ». Et ce malgré une session d‘enregistrement de l’album des plus calamiteuses avec incidents divers, autant techniques que climatiques, ainsi que de fortes tensions entre les membres…

Des tensions qui s’accentuent avec le départ de Pinder, lequel intente même un procès au groupe pour bloquer la sortie de l’album suivant « Long distant voyager ». Album qui sortira tout de même 3 ans plus tard en 1981 et qui va devenir l’un des plus gros succès de toute la discographie du groupe côté album, rien que ça. Album porté à bout de bras par les singles  « Talking out of turn », « Gemini dream » mais aussi, et surtout, « The voice ».

Une aventure incroyable qui continue deux ans plus tard en 1983 avec la sortie de l’album « The present », album qui une nouvelle fois permet au groupe de se maintenir dans l’Elite avec une facilité évidente. Album dont sera extrait les titres phares « Blue world » et « Sitting at the wheel ».

Et rien ne les arrête puisqu’on les retrouve en 1986 avec l’album « The other side of life », album au succès moindre que son prédécesseur mais qui va lui aussi produire 2 titres de très gros calibres avec les singles « Your wildest dreams », qui bénéficiera d’un clip particulièrement réussi avec une rotation particulièrement élevée sur MTV et « The other side of life ». Album qui permettra au groupe de capter une audience plus jeune tout en conservant celle plus âgée, une véritable prouesse en soi…

Nouvel album « Sur la mer » deux ans plus tard en 1988, album qui voit le groupe régresser dans les Charts tout en conservant un niveau suffisant pour les maintenir dans la cour des Grands. Notamment grâce au succès certain du single « I know you’re out there somewhere ».

La décennie 90 va être la décennie de trop avec la sortie en demi-teinte de l’album « Keys of the kingdom » en 1991, album qui ne sera sauvé du fiasco que par le titre « Say it with love ».

Deux autres albums sortiront par la suite, « Strange times » en 1999 et « December » en 2003, mais ne connaitront qu’un  niveau de succès des plus limités. Mettant ainsi un terme à l’une des aventure musicales parmi les plus brillantes de cette fin de XXième siècle !

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres…) :

  • Go now 1964 
  • I don’t want to go on without you 1965 
  • From the bottom of my heart (I love you) 1965 
  • Stop ! 1966
  • Fly me high 1967
  • Love and beauty 1967
  • Nights in white satin 1967
  • Tuesday afternoon 1968
  • Voices in the sky 1968 
  • Ride my sew-saw 1968 
  • Never comes the day 1969 
  • Watching and waiting 1969
  • Question 1970 
  • The story in your eyes 1971 
  • Isn’t life strange 1972 
  • I’m just a singer (In a rock and roll band) 1973 
  • Steppin’ in a slide zone 1978
  • Driftwood 1978 
  • Gemini dream 1981 
  • The voice 1981
  • Talking out of turn 1981 
  • Blue world 1983 
  • Sitting at the wheel 1983 
  • Your wildest dreams 1986 
  • The other side of life 1986 
  • I know you’re out there somewhere 1988 
  • No more lies 1988
  • Say it with love 1991
  • English sunset 1999
  • Love don't come easy 1999
  • December snow 2003
  • A winters tale 2003
Au seuil d'un rêve...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1964...une première année d'existence qui en dit déjà long sur le potentiel de ce groupe. Un groupe qui va tout simplement devenir l'un des groupes majeurs de ces 20 prochaines années...

1965...après une année 1964 qui les aura vu obtenir leur premier méga hit, une véritable prouesse, le groupe fait quelque peu du sur place. Peut et doit mieux faire !

1965...les affaires reprennent quelque peu mais le groupe n'arrive pas à rééditer l'exploit réalisé l'année précédente. Coup de chance ou trou d'air passager ? Bonne question...

1966...le groupe retombe à un niveau de succès somme toute modeste. Il va donc falloir se ressaisir dans les plus brefs délais pour éviter la sortie de route anticipée, c'est clair...

1967...une année 1967 qui voit le groupe régresser année après année. Après un départ pour le moins fracassant, l'on se demande vraiment ce qui peut leur arriver...

1967...et pourtant, ils ont vraiment tout ce qu'il faut pour de grandes choses, même de très grandes choses. Et le titre qui va suivre va le prouver de façon incontestable !

1967...puis arrive CE titre ! L'on pensait le groupe en perdition, c'était bien mal les connaitre ! Ils livrent ici ce qui restera incontestablement comme l'un des chefs d'œuvres musicaux de cette fin de XXième siècle. CUL-TE !

1968...même si le joyau précédent mettra 5 ans à s'imposer au niveau planétaire, fait pour le moins incompréhensible, il aura au moins eu le mérite de remettre le groupe en ordre de marche, c'est déjà ça !

1968...tous leurs titres ne seront pas des chefs d'œuvres, on ne va pas se mentir. Mais le niveau qualitatif est indéniable sur chaque titre, certes à des degrés divers. Mais présent tout de même !

1968...le groupe aura éclos et montré un potentiel incroyable en cette décennie 60. Mais la consécration, la vraie, va arriver la décennie suivante. Il va donc falloir patienter encore un petit peu...

1969...un titre hybride qui mélange finesse et rythme soutenu. Quoi de mieux pour finir cette décennie en beauté, une décennie qui aura vu éclore ce groupe unique et surement parmi les plus doués de sa génération...

1969...une décennie qui n'est pas tout à fait finie. On continue dans la finesse avec ce titre qui flotte littéralement dans l'air et qui pourtant passera quelque peu sous les radars...

1970...la nouvelle décennie démarre en fanfare avec ce titre qui va offrir au groupe une nouvelle étoile de prestige. Une décennie 70 qui va les voir quasiment marcher sur l'eau...

1971...la production de titres va par contre sacrément ralentir. Moins de titres mais une qualité qui, elle, ne va pas faiblir. Bien au contraire !

1972...chaque titre qui sort désormais finit au minimum dans les 20 premières places des Charts du monde entier. Au minimum...

1973...après les années 1970 et 1971, nouvelle année mono-titre que cette année 1973. Une décélération pour le moins brutale mais qui ne les empeche pas decontinuer à surclasser la concurrence avec une facilité plus qu'évidente...

1978...étonnamment, le groupe va disparaitre des radars pendant près de 5 ans. Les revoilà donc en cette année 1978 dans une forme qu'on qualifiera de certaine. Suffisante en tout cas pour remonter en tête de course direct...

1978...le dernier titre de la décennie. Une décennie 70 qui les aura vu conforter leur statut de groupe majeur. Un statut qu'ils comptent âprement défendre durant la décennie suivante...

1981...après avoir traversé la décennie 60, puis la décennie 70, les voici qui entament la décennie 80 de la meilleure des manières avec ce nouveau top hit. Toujours pas démodés, toujours pas dépassés, le groupe a su parfaitement évoluer pour aborder cette nouvelle décennie. La marque des Grands forcément !

1981...sans compter que la production de titres repart à la hausse et que la qualité est toujours au rendez-vous, ce qui ne gâche rien, bien au contraire. Inarrêtables les p'tits gars !

1981...3 titres classés rien que pour cette année 1981 dont 1 hit, 1 top hit et 1 méga hit. Pour un groupe qui a démarré sa carrière en 1964, la prouesse est pour le moins remarquable !

1983...après une légère pause durant l'année 1982, le groupe revient une nouvelle fois sur le devant de la scène avec ce premier titre de l'année 1983. Un nouveau succès qu'ils doivent exclusivement à une inspiration qui se renouvelle en permanence et qui colle surtout parfaitement aux dernières tendances musicales...

1983...quasiment 20 ans de carrière et au top de leur forme ! Là où la plupart de leurs concurrents d'origine ont tous disparu corps et âme, eux continuent à dérouler avec une maestria incroyable. Quel talent !

1986...après une année 1984 où il ne se passera pas grand chose d'intéressant et une année 1985 à vide, les voici de retour toujours et encore en pleine forme. L'aventure est toujours aussi florissante et surtout toujours aussi brillantissime !

1986...tout est question d'adaptation et ça le groupe l'a bien compris. Seuls ne survivent que ceux qui s'adaptent parfaitement à chaque époque et à chaque nouvelle tendance musicale. La preuve avec cette carrière incroyable qui dure et qui dure !

1988...près de 25 ans après leurs débuts, ils arrivent encore à signer des titres de ce calibre. Avec à la clé une étoile de plus à rajouter à un palmarès parmi les plus flatteurs des 30 dernières années. Chapeau bas messieurs !

1988...l'on se doutait tout de même que cet incroyable niveau de réussite n'allait pas perdurer des décennies et des décennies. Ce titre là malgré une qualité évidente connaitra un niveau de succès somme toute limité. Début de la fin alors...?

1991...non, non, ils n'ont pas encore dit leur dernier mot. Les voici qui entame la décennie 90 avec une volonté d'y croire encore qui force le respect. Surtout qu'ils ne vont pas démériter, loin de là...

1999...malheureusement, la concurrence de petits jeunots qui ont en moyenne 30 ans de moins qu'eux aura eu raison de leur espoirs. Du moins de continuer à évoluer au plus haut niveau, car pour le reste, le savoir-faire et le talent, tout est encore là...

1999...surtout quand on voit ce qu'ils arrivent encore à produire et surtout la qualité des titres, l'on se dit qu'avec eux tout est encore possible...

2003...la preuve qu'avec eux tout est encore possible, 40 ans après, ils sont toujours là ! Une longévité absolument incroyable qu'ils ne doivent qu'à une seule chose : leur talent !

2003...un album totalement hors du temps et des standards du moment. Et même s'il ne restera pas comme leur plus gros succès, loin de là, il fonctionne ma foi fort bien. Alors, à quand la suite ? Car avec eux, rien n'est impossible...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article