Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Johnnie Taylor fut un compositeur-interprète américain qui démarra sa carrière artistique dans les années 50 au sein du chœur Gospel Highway QCs, chœur avec lequel il  va sortir un single « Somewhere to lay my head ».

Il démarre réellement sa carrière solo au début des années 60 lorsqu’il enregistre en 1962 un premier single « Rome wasn’t built in a day », single qui ne verra jamais le jour malheureusement…

Il va lui falloir attendre un an de plus et l’année 1963 pour voir enfin ses espoirs se réaliser avec la sortie du single « Baby, we’ve got love », titre qui va permettre au jeune chanteur de voir enfin sa carrière décoller pour de bon.

Et c’est 5 ans plus tard en 1968 qu’il atteint un semblant de consécration avec l’énorme titre « Who’s making love », titre qui lui permet d’atteindre un niveau de notoriété à la hauteur de son talent.

La consécration, la vraie, arrivera 8 ans plus tard avec la sortie de l’énorme single « Disco lady », single qui restera comme son plus gros succès discographique côté single.

Une belle aventure qui s’arrêtera malheureusement définitivement le 31 Mai 2000 lorsqu’il sera victime d’une attaque cardiaque à l’âge de 66 ans.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres…) :

  • Baby, We've got love 1963 
  • I got to love somebody’s baby 1966 
  • Somebody's sleeping in my bed 1967 
  • Who’s making love 1968 
  • Take care of your homework 1969 
  • Love bones 1969 
  • Steal away 1970
  • Jody's got your girl and gone 1971 
  • I don't wanna lose you 1971 
  • Stop doggin' me 1972 
  • I believe in you (You believe in me) 1973 
  • We're getting careless with our love 1974 
  • Try me tonight 1975 
  • Disco lady 1976 
  • Somebody's gettin' it 1976
  • Your love is rated X 1977 
  • Keep on dancing 1978 
  • (Ooh-Wee) She's killing me 1979
  • I got this thing for your love 1980 
  • What about my love 1982 
  • I’m so proud 1983
  • Lady, my whole world is you 1984
  • Don’t make me late 1987
  • Still crazy for you 1990
Disco lady...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1963...les débuts réussis d'une aventure qui va durer près de 25 ans. Mais à ce stade, personne ne le sait encore forcément...

1966...dans un style et une sonorité si typiques de l'époque, le jeune chanteur tisse sa toile et confirme qu'il n'est surement pas là par hasard...

1967...en seulement quelques années, le chanteur sera devenu l'une des valeurs sures du moment. Une montée en puissance tranquille mais certaine...

1968...une montée en puissance qui lui apporte son premier succès d'envergure. Certes, on ne parle pas de succès planétaire mais largement suffisant Outre-Atlantique pour faire de lui l'un des chanteurs phares du moment là-bas...

1969...une fin de décennie 60 qui le voit en pleine forme et fort de plusieurs succès non négligeables. Reste maintenant à voir s si la décennie 70 va confirmer cette excellente première partie de carrière...

1969...un dernier titre pour clore une décennie qui l'aura vu éclore puis s'imposer de façon impressionnante. La décennie 70 sera-t-elle la décennie de la consécration ? Affaire à suivre...

1970...une décennie 70 qui repart quasiment sur les mêmes bases que la décennie précédente. Pour la consécration, la vraie, il va falloir être encore un peu patient...

1971...le chanteur est devenu un pensionnaire régulier des Charts américains et mène sa carrière de la meilleure manière qui soit. Peu lui importe si le succès est planétaire ou pas...

1971...son savoir faire dans l'Intimiste est une véritable force et lui permet de produire des titres à la qualité plus que certaine. La marque des Grands !

1972...une nouvelle fois la preuve avec ce titre. Même si ce titre là n'aura pas le succès de son prédécesseur, il ne démérite pas, loin de là...

1973...il va lui falloir encore quelques années avant de décrocher la timbale. Il s'en rapproche de plus en plus mais doit encore fournir quelques efforts, c'est certain...

1974...on continue dans la finesse et le glamour avec ce nouveau titre. Il aura produit un nombre impressionnant de titres Intimiste durant cette décennie et pourtant c'est dans le registre Dance qu'il va obtenir son plus gros succès...

1975...côté consécration, ce ne sera pas non plus pour l'année 1975. Et pourtant ce n'est pas faute d'essayer. Quoi qu'il en soit, ça sent bon de plus en plus...

1976...et ça, pour sentir bon, ça sent bon car cette fois-ci sera la bonne ! Il va décrocher ici le plus gros succès de toute sa carrière et s'offrir enfin un ticket direct pour la postérité. Comme quoi, tout arrive à celui qui sait attendre. E-NOR-MI-SSIME !

1976...une année 1976 qui le voit vraiment sur son petit nuage. Tout lui réussit et les succès s'enchainent à une vitesse pour le moins impressionnante. Certes, ce titre là fera moins bien que son prédécesseur mais on s'en contentera largement !

1977...certes il ne rééditera jamais plus l'exploit réalisé sur "Disco Lady" mais l'aventure va continuer tranquillement mais surement. Quand on voit ce qu'il continue à produire, qui s'en plaindrait...

1978...en pleine période Disco, il aurait été étonnant qu'il ne surfe pas sur la vague. Il ne sera pas le meilleur dans ce domaine mais il n'a pas à rougir de ce qu'il a à proposer, c'est clair...

1979...une fin de décennie 70 très orientée Dance. Il faut dire que s'il veut rester un minimum dans la course, c'est un peu le style obligé du moment...

1980...il va même réussir à atteindre la décennie 80. Après l'euphorie Dance des dernières années de la décennie précédente, le voici revenir en mode Serial Lover. Pas sur que cela soit le meilleur moyen pour espérer survivre durant cette nouvelle décennie...

1982...il va tout de même falloir lui expliquer qu'il est bel et bien passé à la décennie 80 et que sa sonorité typée 70 risque sacrément de l'isoler à termes s'il continue comme ça...

1983...il a décidé de contourner l'obstacle en proposant une nouvelle fois de l'Intimiste dont il a le secret. Bien essayé mais attention à la sortie de route anticipée...

1984...message non reçu à priori car il ne change rien pour l'instant. Pari sur l'avenir particulièrement risqué et qu'il risque de payer au prix fort...

1987...les titres se font de plus en plus rares, tous comme les succès forcément. Une aventure qui arrive donc à son terme de façon plus qu'évidente...

1990...il atteindra même la décennie 90, qui l'eut cru ? Plus un baroud d'honneur qu'autre chose car il va livrer ici son tout dernier titre. Cette fois-ci, la boucle est bel et bien bouclée !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article