Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Basia, de son vrai nom Barbara Stanislawa Trzetrzelewska, est une compositrice-interprète polonaise plus particulièrement connue pour avoir été la chanteuse phare du groupe Matt Bianco.

Elle commence sa carrière artistique en fin de décennie 60 au sein d’un groupe polonais nommé Astry. Mais c’est le manager du groupe entièrement féminin Alibabki qui va vraiment lui mettre le pied à l’étrier en lui proposant d’intégrer le groupe en 1972. Groupe avec lequel elle va se produire pendant 2 ans en Pologne et dans plusieurs pays de l’ex-bloc de l’Est.

Le milieu de décennie 70 la voit repartir en solo, aventure sans lendemain malheureusement. Puis on la retrouve par la suite du côté de Chicago au sein d’un autre groupe nommé Perfect de 1977 à 1979, groupe avec lequel elle interprète des chants populaires polonais au Centre Communautaire.

C’est en début de décennie 80 que les choses vont enfin commencer à bouger lorsqu’elle décide de partir s’installer en 1981 à Londres. Lieu où elle va rencontrer Danny White et Mark Reilly. Le trio forme un premier groupe nommé Bronze en 1983, lequel est rapidement rebaptisé Matt Bianco.

Groupe qui va devenir très rapidement un véritable phénomène planétaire grâce à l’énormissime album « Whose side are you on ? » en 1984. Album qui produira notamment les singles phare « Get out of your lazy bed », « Half a minute », « Whose side are you on », ainsi que le somptueux « More than I can bear ».

Ce qui n’empêche pas la chanteuse, ainsi que Danny White, de quitter le navire un an plus tard en 1985 pour permettre à cette dernière de démarrer une carrière solo. Collaboration qui permet de produire un premier single « Prime time TV » en 1986. Single au succès quelque peu mitigé…

Premier album solo en 1987 avec la sortie de « Time and tide », album qui va enfin lancer pour de bon la carrière de la chanteuse. Un album porté à bouts de bras par 2 énormes singles que sont « New day for you » et « Time and tide ».

Mais la reconnaissance solo, la vraie, va arriver 3 ans plus tard en 1990 avec la sortie de ce qui restera comme son plus gros succès côté album à savoir « London Warsaw New York ». Album qui va faire un véritable carton planétaire et montrer de façon eblouissante que la chanteuse peut tout à fait exister par elle-même au plus haut niveau. Avec à la clé deux nouveaux singles de classe internationale avec « Baby you’re mine » mais aussi, et surtout, « Cruising for bruising ».

Il va falloir attendre 4 ans et l’année 1994 pour voir sortir l’album « The sweetest illusion », album au succès moindre que ses 2 prédécesseurs et qui surtout va être incapable de produire le moindre single de classe planétaire. La chute est pour le moins sévère et l’album ne sauvera les meubles que grâce au titre « Drunk on love ».

Une contre-performance qui va briser nette sons ascension vers les étoiles et la ramener de façon brutale sur le plancher des vaches. Elle sortira quelques singles au succès très limité en fin de décennie 90 et tentera un come-back impossible durant la décennie 2000 mais rien n’y fera, le succès la fuira de façon irréversible malheureusement…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres…) : 

  • Prime time TV 1986 
  • Run for cover 1986
  • Promises 1987 
  • Freeze thaw 1987 
  • New day for you 1987 
  • Time and tide 1988 
  • Baby you’re mine 1990 
  • Cruising for bruising 1990 
  • Until you come back to me 1990
  • Brave new hope 1990
  • More fire than flame 1993 
  • Yearning 1994 
  • Drunk on love 1994 
  • Third time lucky 1994
  • Angels blush 1995
  • Clear horizon 1998 
  • Go for you 1999
  • A gift 2009 
  • Blame it on the summer 2009 
  • If not now then when 2010 
  • From Newport to London 2011 
  • Matteo 2018 
  • Where's your pride 2018 
Ivre d'amour...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1986...après avoir quitté de façon incompréhensible l'incroyable aventure Matt Bianco, la voici désormais en solo/duo avec le deuxième transfuge de leur ancien groupe à savoir Danny White. Une nouvelle aventure qui démarre plutôt pas mal avec ce premier titre classé...

1986...ça démarrait plutôt pas mal mais l'absence de succès sur ce second titre va quelque peu refroidir leurs ardeurs. Comme quoi, on a beau venir d'un des groupes parmi les plus prestigieux du moment, on n'est pas à l'abri de ratés malheureusement...

1987...les affaires reprennent heureusement en cette année 1987. L'on se doutait quand même qu'avec un potentiel pareil la chanteuse n'allait pas faire que de la figuration durant sa carrière solo...

1987...encore un titre qui va passer 'à travers'. Décidément, c'est quasiment 1 sur 2 depuis le début de sa carrière solo. Et pourtant une nouvelle fois ce titre n'est pas dénué d'intérêt, loin de là...

1987...le style Matt Bianco est encore omniprésent et l'on sent bien que le duo est parti avec en quittant le groupe. Un style qui paie toujours autant en tout cas puisqu'elle obtient ici enfin son premier succès planétaire à titre individuel...

1987...succès confirmé et amplifié avec ce titre. Elle aura mis du temps à décoller au niveau solo mais maintenant que c'est fait, ça déroule, c'est le moins que l'on puisse dire !

1990...elle va disparaitre des radars pendant près de 3 ans et la revoilà en grande forme en ce début de nouvelle décennie. En grande forme mais tout en finesse tout de même sur un titre qui va lui apporter une nouvelle étoile à un palmarès qui commence déjà à en compter un certain nombre...

1990...une année 1990 qui la voit décrocher ses 2 plus gros succès coup sur coup. Peu de chanteuses de sa génération auront connu la consécration autant en groupe qu'en solo. Une double performance qu'on ne peut que saluer !

1990...aussi incroyable que cela puisse paraitre, le soufflet va retomber aussi vite qu'il était monté en ce début de décennie. Pour ne jamais remonter malheureusement...

1990...elle ne se contente pas de s'effondrer dans les Charts, elle en disparait carrément. Comment la situation a-t-elle pu se retourner à une vitesse pareille. Incompréhensible...

1993...nouveau trou d'air de 3 ans et retour en cette année 1993 dans une forme qu'on qualifiera de moyenne. Pas suffisante en tout cas pour revenir dans la course...

1994...un début d'année 1994 qui ne laisse pas augurer de changements majeurs dans la suite des évènements. Son style si particulier qui faisait jusqu'alors sa force est devenue désormais plus un frein qu'autre chose...

1994...une légère éclaircie côté succès apparaitra de façon furtive dans le paysage de la chanteuse avec ce titre. Pas sur que cela suffise à la maintenir à flot très longtemps...

1994...le dernier tout 'petit' hit. Elle avait tout ce qu'il fallait pour faire de très grandes choses mais son refus d'évolution aura plombé de façon certaine une carrière qui aurait du être l'une des plus brillantes de toutes les chanteuses de sa génération...

1995...on ne peut pas lui reprocher grand chose hormis le fait que son style ne correspond plus vraiment à ce qu'attendent les jeunes générations. Mais à part ça, il y a vraiment du talent chez cette chanteuse...

1998...elle prend enfin la mesure des dernières tendances musicales et s'y adapte enfin. Mais il est bien trop tard malheureusement pour recoller au peloton de tête désormais...

1999...une adaptation qui n'aura duré que le temps d'un titre. Elle repart direct dans sa zone de confort et scie encore un peu plus la branche sur laquelle elle est assise...

2009...là, c'est carrément 10 ans qui sépare ce titre du précèdent. On aurait pu espérer la voir revenir métamorphosée et prête à en découdre avec la jeune génération. Espoir déçu malheureusement...

2009...désormais elle fait plus de la figuration qu'autre chose. Vraiment dommage qu'avec un potentiel pareil les choses aient tourné de cette façon...

2010...il n'y a plus qu'elle pour espérer un hypothétique retour sur le devant de la scène. On aurait tant aimé la voir prendre des risques et s'aventurer dans des domaines musicaux totalement inconnus pour elle...

2011...jusqu'au bout elle sera restée arc-boutée sur ses fondamentaux jazzy. Ce qui marchait parfaitement durant les décennies 80 et 90 ne peut pas fonctionner dans les suivantes notamment dans ce registre musical si particulier...

2018...impossible de l'arrêter quoi qu'il en soit. Sa volonté d'y croire jusqu'au bout force le respect mais la jeune génération n'en n'a cure comme on dit...

2018...une aventure qui se termine tout en finesse avec ce titre. Mais avec elle, tout reste encore possible. Qui sait si elle ne reviendra pas la décennie suivante. Affaire donc à suivre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article