Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Peu d’infos intéressantes concernant Oran « Juice » Jones si ce n’est le fait que c’est un chanteur américain qui restera principalement dans l’histoire musicale des  années 80 pour le single de gros calibre « The rain », single sortie en 1986.

Rien qu’à ce titre l’on se devait de lui consacrer cet article.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres…) :

  • Curiosity 1986
  • 1.2.1. 1986
  • The rain 1986
  • You can’t hide from love 1986
  • Here I go again 1987
  • Cold spending my money 1987
  • I just can’t say goodbye 1987
  • Not on the outside 1987
  • Pipe dreams 1989
  • Shaniqua 1990
  • Poppin’ that fly 1997
  • Players’s call 1997
Le revoilà...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1986...ça démarre plutôt pas mal tout ça avec un premier titre tout en finesse et en légèreté qui lui permet de décrocher une première étoile. Démarrage idéal comme on dit !

1986...il veut montrer tout de suite qu'il est bon dans tous les domaines. Cela part d'un bon sentiment mais cela ne lui rapportera pas plus que ça sur ce titre là malheureusement...

1986...puis arrive CE titre ! Il va signer ici tout simplement le plus gros succès de sa carrière et s'offrir par la même occasion une place de choix au Panthéon musical des années 80. MA-GIS-TRAL !

1986...une énorme année 1986 avec un 4ème titre qui lui aussi connaitra les faveurs du public. Certes, il ne connaitra pas vraiment le même niveau de succès que son prédécesseur mais s'en sortira tout de même haut la main...

1987...un domaine Intimiste qui est de façon évidente son domaine de prédilection et dans lequel il est le plus efficace, force est de constater. Après, attention à ne pas en surabuser...

1987...malheureusement, il va redescendre de son piédestal aussi vite qu'il y est monté. Aussi paradoxal que cela puisse paraitre, ce titre là sera un de ces derniers succès. Et oui, déjà...

1987...celui-ci va carrément passer sous les radars. En seulement, 2 ans, il aura tout connu : l'ascension vertigineuse suivie d'une chute pour le moins brutale. Dure loi du métier...

1987...et pourtant il est loin de démériter, c'est clair. Mais son incapacité à changer de registre va plomber de façon certaine sa carrière. Trop d'Intimiste aura tué l'Intimiste...

1989...il va sauver les meubles in extremis avec ce titre mais ce sera bel et bien la dernière fois. Quand ça ne veut plus, ça ne veut plus...

1990...il va tenter le passage à la décennie 90 mais c'est peine perdue malheureusement. Le retard pris avec la concurrence est désormais impossible à combler et il ne reviendra jamais plus dans la course...

1997...il disparait pendant 7 ans et le voici de retour en cette année 1997 dans une forme qu'on qualifiera de relative. Insuffisante en tout cas pour espérer inverser la tendance le concernant...

1997...allez, on finit l'aventure comme on l'a commencé c'est à dire tout en douceur. On aurait tort de s'en plaindre quand même...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article