Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Spoons est un groupe Canadien formé en 1979 à Burlington et composé à l’origine de Gordon Deppe, Sandy Horne, Brett Wickens et Peter Shepherd.

Groupe dont le nom viendrait simplement d’un repas entre les membres, membres qui mangeaient alors de la soupe et dont le nom de groupe Spoons (‘Cuillères’) serait alors devenu une évidence…

Ils sortent un premier single « After the institution » en 1980 avec le label Mannequin Records, single qui passera quelque peu inaperçu malheureusement…

Un an plus tard, en 1981, c’est leur premier album « Stick figure neighbourhood » qui sort à son tour. Album qui va rencontrer un joli succès d’estime notamment dans le monde universitaire avec des titres comme « Conventional beliefs » et « Red light ».

Mais c’est surtout l’année suivante en 1982 que les choses vont sérieusement s’accélérer avec la sortie de ce qui restera comme le plus gros succès du groupe côté album à savoir « Arias & Symphonies ». L’album va les projeter de façon spectaculaire sur le devant de la scène grâce à trois singles de gros calibre que sont « Arias & Symphonies », « Smiling in Winter » mais aussi, et surtout, « Nova heart ».

Un gain de popularité qui leur permet d’attirer de grosses pointures du milieu tel que Nile Rodgers, lequel va produire leur nouvel album « Talkback » en 1983. Un album qui, malgré la stature international de son producteur, ne sortira pas des frontières canadiennes au grand désespoir du groupe et limitant ainsi considérablement son impact…

C’est la BO du film Listen to the city qui va les remettre à flot en 1984 grâce à 2 titres que sont « Tell no lies » et « Romantic traffic ».

Changement de sonorité en fin d’année 1985 avec la signature avec le label Anthem Records, label nettement plus orienté rock. Label avec lequel ils sortent leur nouvel album « Bridges over borders » en 1986, album qui va totalement désorienter les fans de base et qui se révéler être un véritable échec commercial.

 Les affaires reprennent un temps soit peu 2 ans plus tard avec la sortie de l’album « Vertigo tango ». Album qui les voit revenir à leur fondamentaux et qui va produire deux nouveaux hits notoires à savoir «  When time turns around » et « Waterline ».

Hits qui seront malheureusement les derniers car tout ce qui sortira par la suite ne connaitra qu’un niveau de succès des plus limités…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres…) :

  • After the institution 1980
  • Conventional beliefs 1981 
  • Red light 1981 
  • Nova heart 1982
  • Arias & symphonies 1982
  • Smiling in winter 1982
  • Old emotions 1983
  • Talk back 1984
  • Tell no lies 1984
  • Romantic traffic 1984
  • Bridges over borders 1986
  • Be alone tonight 1986 
  • Rodeo 1987 
  • When time turns around 1988
  • Waterline 1989
  • Sonner or later 1989 
  • Imperfekt 2010 
  • You light up 2011
  • Beautiful trap 2017
  • All the wrong things (In the right places) 2019
Au centre de la Nova...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1980...des débuts pour le moins confidentiels. La sonorité tout comme le style sont tendances mais cela reste quand même assez brouillon. Copie à revoir malheureusement...

1981...il y a du mieux, c'est clair. Mais ce n'est toujours pas suffisant pour permettre au groupe de passer de l'ombre à la lumière...

1981...on parlera surtout d'année de rodage pour qualifier cette année 1981. Le groupe se cherche de façon évidente et va devoir se trouver rapidement s'il veut éviter la sortie de route prématurée...

1982...et ça, pour se trouver, il va se trouver, il suffisait juste de lui laisser un peu de temps ! A commencer par ce titre qui restera incontestablement comme l'un de ses plus emblématiques. Décollage réussi !

1982...le seul problème, c'est qu'il y a succès, certes, notamment avec ce titre qui restera comme le mieux classé de tous. Mais ce succès va se limiter exclusivement au Canada et ce jusqu'à la fin malheureusement. Franchement dommage...

1982...trois titres sortis en cette année 1982 et trois titres titres classés. Le groupe aura mis du temps à décoller mais maintenant que c'est chose faite, ca déroule doucement mais surement...

1983...ce qui est assez incroyable avec les groupes Canadiens des années 80, c'est que la plupart seront restés pour le moins dans l'ombre de leurs homologues Américains. Alors que la plupart avaient franchement du talent. Dont ce groupe...

1984...tous les titres sortis ne seront pas classés et certains passeront 'à travers'. Dont celui-ci et d'autres encore à venir. On ne peut pas être efficace en permanence, c'est aussi ça la dure loi du métier...

1984...les affaires reprennent avec ce titre donc aucune inquiétude à avoir sur la suite des évènements les concernant. Il y a encore de belles années devant eux, du moins on l'espère...

1984...en seulement 3 ans le groupe aura prouvé qu'il avait tout à fait le niveau pour figurer parmi les meilleurs. Du moins au Canada...

1986...tout se passait plutot bien jusqu'à ce milieu de décennie 80. Année 1985 à vide et retour en 1986 dans une forme qu'on qualifiera de relative. Insuffisante en tout cas pour classer le moindre titre durant cette année là...

1986...même leur polyvalence de styles ne va pas leur permettre de renverser la tendance, du moins pour l'instant. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas...

1987...pas d'amélioration notoire en 1987 au niveau succès dans les Charts. Sans compter que cette année là sera mono-titre. Décidément, les temps sont durs...

1988...nouvelle année mono-titre mais celui-ci réussira in extremis à être classé. Cela permet au groupe de continuer à y croire un minimum et de se dire que ca vaut peut être encore le coup de continuer l'aventure encore un peu...

1989...une décennie qui s'achève sur un succès, certes limité, mais succès tout de même. Pas sur que la suite leur soit aussi favorable...

1989...une fin de décennie qui s'achève avec ce titre et qui va voir le groupe sortir par la petite porte. On aurait aimé une fin plus glorieuse mais le destin en aura décidé autrement...

2010...alors qu'on pensait l'affaire pliée et le groupe perdu corps et âme, le voilà qui renait de ses cendres de façon totalement inattendue en début de décennie 2010. Qui l'eu cru...?

2011...surtout qu'il est loin d'être ridicule dans ce qu'il propose désormais. Malgré une bonne volonté évidente et un désir de bien faire, il n'arrivera pas revenir dans la course malheureusement...

2017...la production de titres sera minimaliste durant cette décennie mais la qualité est là, c'est certain. Après, cela ne changera pas grand chose au destin du groupe...

2019...cela ne les empêche pas de continuer à y croire. Après, après quoi courent-ils désormais, bonne question. Reste à voir s'ils seront aussi motivés à revenir durant la prochaine décennie...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article