Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Rockwell, de son vrai nom Kennedy Gordy, est un compositeur-interprète américain qui n’est autre que le fils du célèbre Berry Gordy, fondateur emblématique du label Motown.

Et c’est justement pour éviter de bénéficier de tout avantage lié à son statut familial qu’il va signer en secret à la Motown sans que son père le sache.

Label avec lequel il sort un premier album « Somebody’s watching me » en 1984, album dont sera extrait le single du même nom. Et pour un premier essai, c’est un véritable coup de Maitre puisque l’album, tout comme le single, vont faire un véritable carton planétaire. Et lancer de façon fracassante la carrière du jeune chanteur.

Un single où l’un des choristes de luxe n’est autre qu’un certain…Michael Jackson !

Malheureusement, les années se suivent mais ne se ressemblent pas forcément. L’album « Captured » qui sort l’année suivante en 1985 ne va pas vraiment connaitre le même niveau de succès que son prédécesseur et peinera à produire le moindre hit de classe planétaire.

L’album « The genie » qui sortira quant à lui en 1986 fera encore moins bien que l’album qui l’a précédé avec comme conséquence une fin de carrière prématurée, fait pour le moins incroyable…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres…) :

  • Somebody’s watching me 1984
  • Obscene phone caller 1984
  • Knife 1984
  • Taxman 1984 
  • He’s a cobra 1985
  • Peeping Tom 1985
  • Tokyo 1985
  • Carmé 1986
  • Grow up 1986
Quelqu'un l'observe...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1984...il aura suffi d'un titre, CE titre, pour faire la fortune et la gloire de ce jeune inconnu, du moins pas si inconnu puisqu'il est le fils du tout puissant Berry Gordy. Quoi qu'il en soit, et surtout sans l'aide de son père, il va réussir l'exploit de faire de ce titre l'un des plus gros titres Dance de la décennie et s'offrir par la même occasion un ticket direct pour la postérité. Il faut dire qu'avec les frères Jackson comme choristes de luxe, rater ce titre aurait été franchement étonnant. MA-GIS-TRAL !

1984...malheureusement, il va être incapable de rééditer l'exploit réalisé sur le titre précédent. Ce titre là ne va pas passer inaperçu, certes, mais son niveau de succès n'aura strictement rien à voir avec celui rencontré par son prédécesseur...

1984...celui-ci va carrément passer inaperçu. Et pourtant, ce titre tout en finesse est loin de démériter, c'est clair. Un retournement de situation totalement inexplicable...

1984...une année 1984 qui finit dans l'indifférence générale pour la chanteur. Tout avait pourtant merveilleusement bien démarré...

1985...il va revenir temporairement dans la course avec ce titre mais il est clair que le retard pris avec la concurrence est désormais impossible à combler. Dure loi du métier...

1985...même si ce titre là ne sera classé que dans les Charts Dance américains, il permet au moins au chanteur de se maintenir à flot. On s'en contentera largement...

1985...encore un titre qui passera sous les radars. Les fins d'années ne lui réussissent pas vraiment à première vue, force est de constater...

1986...le dernier succès et encore de tout petit calibre. Une carrière qui avait démarré sur les chapeaux de roue et qui, malheureusement, aura vite tourné court...

1986...cette fois-ci, c'est bel et bien la fin. Le chanteur avait le potentiel pour faire de grandes choses mais le destin en aura décidé autrement. Reste à savoir si être le 'fils de' ne lui aura pas plus nui qu'autre chose, bonne question...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article