Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radio 80

Made In 80

 

 

 

Publié par Nostradam

The Housemartins est un groupe anglais formé en 1983 à Hull dont la particularité est d’être capable de mélanger dans les paroles de leurs chansons textes politiques particulièrement marqués à Gauche et paroles liées au Christianisme !

Groupe composé à l’origine de Paul Heaton et Stan Cullimore, lesquels seront rejoint rapidement par Ted Key.

Ils sortent un premier single « Flag day » en 1985, single qui passera quelque peu inaperçu malheureusement…

Il va leur falloir attendre l’année suivante pour voir leurs efforts enfin récompensés avec l’obtention d’un premier titre classé grâce au single « Sheep ». Mais c’est surtout le single suivant « Happy hour », qui sort également en 1986, que le groupe va se retrouver projeté sur le devant de la scène. Single extrait de l’album « London 0 Hull 4 » qui va sortir peu de temps après et qui va lui aussi cartonner à son tour.

Une année 1986 exceptionnelle en tous points puisqu’elle va se terminer en apothéose avec la sortie de l’énormissime single « Caravan of love ». En vérité une version revisitée du titre des Isley-Pasper-Isley datant de l’année précédente, version revisitée qui restera incontestablement comme leur plus gros succès et comme l’un des plus gros succès planétaire de cette année là.

Difficile de faire mieux l’année suivante en 1987 pour l’album « The people who grinned themselves to death » tant la barre a été mise haute l’année précédente. L’album est un succès mais de moindre ampleur que son prédécesseur et ne produira que des hits mineurs. Seul le single « Build » sortira un tant soit peu du lot.

Une contre-performance dont le groupe ne se remettra pas puisqu’il finira par se séparer un an plus tard en 1988…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres…) :

  • Flag day 1985
  • Sheep 1986
  • Happy hour 1986
  • Think for a minute 1986
  • Caravan of love 1986
  • Five get over excited 1987
  • Me and the farmer 1987
  • Build 1987
  • There is always something there to remind me 1988
  • Change the world 2003
Réfléchissez une minute...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1985...un premier titre pour se roder et montrer qu'on existe. Après, si le titre est classé, tant mieux. Ce ne sera pas le cas pour celui-ci malheureusement...

1986...par contre celui-ci va l'être. Un premier succès planétaire qui permet au groupe de se retrouver sur le devant de la scène musicale internationale bien plus rapidement qu'ils ne l'imaginaient...

1986...malgré un style musical où le tempo frôle la vitesse de la lumière, le groupe arrive à enchainer désormais les hits avec une facilité pour le moins évidente. Le style plait en tout cas...

1986...étonnamment, c'est lorsqu'ils ralentissent le tempo que le grand Public ne suit plus. Des fois il ne faut pas chercher à comprendre...

1986...par contre, avec celui-ci et malgré un tempo frôlant le zéro absolu, le groupe va réussir à décrocher le plus gros succès de toute sa carrière. Un énorme succès planétaire qu'ils devront à leur version revisitée pour le moins originale du titre des Isley-Jasper-Isley datant de 1985. E-NOR-MI-SSIME !

1987...le succès a été tellement énorme sur le titre précédent qu'il sera littéralement impossible pour ce titre de rivaliser. Le contraire aurait été quand même sacrément étonnant...

1987...il est clair qu'ils ont atteint le toit du monde avec 'Caravan of love' et qu'il leur sera impossible de reproduire une deuxième fois l'énormissime exploit accompli avec ce titre...

1987...leur dernier hit de gros calibre. Une carrière pour le moins flash mais qui leur aura tout de même permis de produire l'un des titres phares de la décennie. N'est-ce pas l'essentiel...?

1988...l'aventure n'ira pas plus loin que cette année 1988. Ils livrent ici un dernier titre tout en légèreté et en finesse pour finir de la meilleure des manières. Que demander de plus...

2003...on les retrouvera exceptionnellement 15 ans après mais plus en Guest Star qu'autre chose. Le titre arrivera tout de même à être classé. Comme quoi, en musique, rien n'est jamais fini...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article