Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radio 80

Made In 80

 

 

 

Publié par Nostradam

À bout de souffle...

Kenny G, de son vrai nom Kenneth Gorelick, est un compositeur américain mais aussi, et surtout, saxophoniste/clarinettiste qui peut se vanter d’avoir vendu à ce jour pas moins de 75 millions de disques à travers le monde, rien que ça !

Artiste qui commence sa carrière artistique relativement tot puisqu’on le retrouve à l’âge de 17 ans au sein du célébrissime Love Unlimited Orchestra de Barry White. On le retrouve par la suite au sein de groupes tel que Cold, Bold & Together ainsi que The Jeff Lorber Fusion

La carrière solo commence quant à elle à partir de l’année 1982 lorsqu’il se fait remarquer du label Arista Records par son interprétation de…Dancing queen d’Abba ! Label qui lui permet de sortir un premier album éponyme la même année, album qui connaitra un joli succès d’estime.

C’est l’année suivante que sa carrière va vraiment prendre de la hauteur avec la sortie en 1983 de l’album « G Force », album qui va lui offrir son premier single classé avec le titre « Hi, how ya doin’ ? » un an plus tard en 1984.

Une montée en puissance qui se confirme en 1985 avec la sortie de l’album « Gravity », album qui produira principalement le single « Love on the rise ».

Mais c’est surtout l’année 1986 qui va le hisser au rang de star planétaire avec la sortie de l’album  « Duotones », album qui va faire un carton sur toute la planète notamment grâce au titre « Songbird » qui sortira l’année suivante en 1987.

Succès d’envergure qui fait exploser sa cote auprès des autres artistes et c‘est ainsi qu’on va le retrouver par la suite aux côtés d’artistes comme Georges Benson, Patti LaBelle et autres Aretha Franklin…

Nouvel album « Silhouette » en 1988, album quelque peu décevant côté succès dans les Charts et qui peinera à produire le moindre hit de gros calibre hormis le titre qui porte le nom de l’album.

Retour fracassant sur le devant de la scène à partir de l’année 1992 avec la sortie de l’énormissime album « Breathless », album qui va devenir l’album instrumental le plus vendu de tous les temps avec pas moins de 15 millions d’exemplaires écoulés ! Album porté à bout de bras par le single « Forever in love », single qui reste à ce jour le plus gros succès de l’artiste côté Singles.

Nouveau succès de niveau planétaire deux ans plus tard en 1994 avec l’album « Miracles » qui lui va se vendre aux alentours des 13 millions d’exemplaires, faisant de lui l’album de Noel le plus vendu à ce jour. Album qui paradoxalement n’arrivera pas à produire de hit digne de ce nom…

L’année 1996 voit la sortie de l’album « The moment », album qui lui permet de revenir sur le devant de la scène côté singles avec les titres « The moment » en 1996 et « Havana » en 1997.

Pour l’anecdote, on retrouve l’artiste en 1997 à jouer la note la plus longue de tous les temps au saxophone. Une performance unique qu’il réussit grâce à la respiration circulaire et qui va le faire tenir un mi bémol pendant près de 45 minutes avec comme récompense une entrée remarquée dans le Guinness Book des Records !

D’autres albums sortiront durant les décennies suivantes mais aucun n’arrivera à connaitre un niveau de succès comme celui rencontré durant la décennie 90 malheureusement.

A découvrir ou redécouvrir...

___________________________________

 

Discographie (entre autres...) :

Décennie 80 :

  • Here we are 1982
  • The shuffle 1982
  • G Force 1983
  • Hi, how ya doin’ ? 1984
  • Love on the rise 1985
  • Don't make me wait for love 1986
  • What does it take (To win your love) 1986
  • While the city sleeps 1986
  • Did you hear thunder 1986
  • Songbird 1987 
  • Love power 1987
  • Why do happy memories hurt so bad 1987
  • For the love of you 1987
  • You were in my heart 1987
  • G-Rit 1987
  • Silouette 1988 
  • Against doctor’s orders 1989
  • We've Saved the Best for Last 1989 
  • Going home 1989
  • Still in love 1989

Décennie 90 :

  • When you cry 1990
  • Theme from Dying young 1991
  • Missing you now 1991
  • Forever in love 1992
  • Halfway to heaven 1992
  • By the time this night is over 1993
  • Sentimental 1993
  • Even if My Heart Would Break 1994
  • Have yourself à Merry little Christmas 1995
  • The moment 1996 
  • Every time I close my eyes 1996
  • Havana 1997
  • My heart will go on 1997
  • How could an angel break my heart 1997
  • Loving you 1997
  • What a wonderful world 1999
  • Auld lang syne 1999
  • The island 1999

Décennie 2000 :

  • One more time 2002
  • Deck the halls 2002
  • I believe I can fly 2005
  • The way you move 2005
  • My favorite things 2005
  • Jingle bell rock 2006
  • You’re beautiful 2006
  • Mi manchi 2006
  • Sax-O-Loco 2008
  • Sabor a mi 2008
  • Tango 2008

Décennie 2010 :

  • Fall again 2010
  • Heart and soul 2010
  • Namaste 2012
  • Bossa real 2015
  • Use this gospel 2019

Décennie 2020 :

  • In your eyes 2020
  • Emeline 2021
  • Rendezvous 2021
  • A mothers lullaby 2023
  • Edelweiss 2023
  • Lullaby tres 2023
  • Tender lullaby 2023
  • Studio city lullaby 2023
  • Rock-a-bye baby 2023

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1982...les tous premiers pas. Des débuts pour le moins confidentiels et qui ne seront visibles que dans les Charts Jazz. C'est toujours mieux que rien comme on dit...

1982...il faut dire que le jeune artiste a décidé de la jouer principalement sans paroles ou du moins ce sera celle des autres et pas la sienne. Pari osé pour le moins...

1983...pari osé mais pari déjà gagné en partie dès l'année suivante. Pour le grand décollage ce ne sera pas avec ce titre mais il se pourrait que cela se fasse avec le suivant...

1984...c'est CE titre qui va complètement changer la donne et propulser le jeune artiste sur le devant de la scène de façon fracassante. Une réussite qu'il co-partage avec le chanteur Barry Johnson qui lui prête sa voix sur ce titre...

1985...qui aurait pu imaginer qu'un simple saxophoniste, aussi doué soit-il, allait réussir le pari incroyable de réussir au plus haut niveau sans chanter sur aucun titre ? Et bien lui va réussir cette prouesse et de bien belle manière...

1986...le succès est désormais planétaire et le style 'Kenny G' est en train de devenir un véritable phénomène musical. Qui eut cru cela possible ? Pas grand monde, c'est clair...

1986...il faut dire qu'il sait particulièrement bien s'entourer. Après Kashif en 1985 et Lenny Williams en 1986, c'est au tour d'Ellis Hall de lui prêter sa voix sur ce nouveau titre. Et une nouvelle fois cela fonctionne parfaitement...

1986...une renommée qui s'étend de plus en plus puisque certaines pointures de la chanson lui demandent désormais de participer à certains de leurs titres. Ce sera le cas pour George Benson sur ce titre...

1986...la 'sonorité Kenny G' intéresse de plus en plus de monde et devient une véritable référence en la matière côté saxo. Ce n'est que juste reconnaissance...

1987...il va signer ici ce qui restera surement comme l'un de ses plus gros titres. En seulement quelques années l'artiste est devenu littéralement incontournable et c'est parti pour durer comme ça encore quelques années. Voire quelques décennies !

1987...ils le veulent tous désormais ! L'artiste va multiplier les collaborations en cette fin de décennie 80 et pas que des petites, ça c'est clair !

1987...on le retrouve cette fois-ci aux côtés de Smokey Robinson sur un titre tout en finesse et en légèreté. Certes, la plupart de ses collaborations ne se feront pas sur des titres au succès retentissant mais tout de même...

1987...on le retrouve à côté de la plupart des pointures du moment. Il faut dire que le saxo et la clarinette sont vraiment des instruments parmi les plus emblématiques de cette décennie et que les avoir comme instruments sur un titre est forcément un plus...

1987...après Whitney Houston, c'est au tour de Jude Cole de faire appel à ses services. Et comme très souvent on fait appel à lui sur des titres qui flottent littéralement dans l'air. Il faut dire que ses instruments magiques s'y prêtent tout particulièrement...

1987...il s'associe également avec d'autres musiciens. On le retrouve ainsi aux cotés de Lee Ritenour sur un titre cette fois-ci un peu plus pêchu que la moyenne mais qui fonctionne ma foi fort bien également...

1988...il y a les histoires avec paroles et les histoires sans. Et même sans paroles il arrive quand même à classer ses titres au plus haut niveau, ce qui souligne d'autant plus la prouesse...

1989...il a vraiment fait de ses instruments un atout majeur comme rarement d'autres d'artistes avant lui durant cette décennie 80. Il fallait l'oser ça c'est clair !

1989...on le retrouve une nouvelle fois aux côtés de Smokey Robinson, une association qui fonctionne parfaitement, force est de constater. On en redemande forcément !

1989...il alterne désormais titres purement instrumentaux et titres avec paroles en fonction de ses envies et surtout des différentes sollicitations dont il fait part. On prend tout, peu importe qu'il y ait paroles ou pas !

1989...nouvelle collaboration de prestige cette fois-ci avec Patti LaBelle. Des fois on ne l'entendra que très peu sur les titres où il intervient mais il est bel et bien là, ça c'est certain !

1990...le genre de collaboration et surtout de titres qui lui vont à merveille. Son instrument peut donner le meilleur de lui-même dans ces cas là et ça se voit, surtout ça s'entend !

1991...il va même faire dans la BO, le contraire aurait été étonnant me direz-vous. On le retrouve ainsi sur la BO du film 'Dying young', une BO qu'il sublime une nouvelle fois grâce à son instrument magique...

1991...nouvelle association de choc cette fois-ci avec Michael Bolton. Une association qui va parfaitement fonctionner et faire de ce titre une véritable réussite forcément...

1992...l'artiste va atteindre le point culminant de sa carrière avec ce titre. Près de 10 ans après ses débuts, l'artiste est au summum de son art et tout déroule avec une facilité pour le moins bluffante. E-NOR-MI-SSIME !

1992...le nombre de collaborations de prestige s'accroit d'année en année. On le retrouve aux côtés de Céline Dion en ce début de décennie 90 et une nouvelle fois ça marche !

1993...c'est Peabo Bryson qu'on retrouve à ses côtés sur ce titre et leur association va produire des étincelles forcément. Le duo fonctionne parfaitement et va faire de ce titre une véritable réussite !

1993...comme souvent depuis ses débuts, on passe du vocal à l'instrumental. Ce titre là connaitra un succès moindre que son prédécesseur mais ne remet en rien la qualité intra sec du titre...

1994...il va partager l'affiche avec Aaron Neville sur ce titre et l'on aurait pu imaginer que ce nouveau duo allait, lui aussi, faire des étincelles. Espoir quelque peu déçu malgré un titre qui est loin de démériter...

1995...il était certain qu'on allait le retrouver à un moment ou à un autre sur de la musique spécial Noel. C'est désormais chose faite mais cela ne lui rapportera pas plus que ça du moins côté singles. Par contre, l'album qui porte le titre, lui, va devenir l'un des albums de Noel parmi les plus vendus au monde, rien que ça !

1996...après quelques années de légère décélération côté Charts, les affaires reprennent avec ce titre. Il n'y avait donc aucune raison de s'inquiéter à ce stade sur son état de forme...et surtout d'inspiration !

1996...Babyface, Maria Carey, du casting 3 Etoiles comme on dit. Qui dit casting 3 Etoiles dit succès en conséquence dans les Charts !

1997...retour en solo sur ce titre. Le voici en mode ultra Dance, chose rarissime le concernant. Et ma foi, sur ce coup là, ça marche aussi !

1997...il ne pouvait échapper au raz-de-marée 'Titanic' qui submerge littéralement la planète cette année là. Une version personnelle sympathique mais qui ne saurait égaler les versions chantées forcément...

1997...on le retrouve aux côtés de Toni Braxton en cette année 1997 le tout sur un titre tout en légèreté et en finesse comme il les aime. Un nouveau duo au succès plus que certain !

1997...la belle aventure continue avec de belles réussites comme la précédente et de plus discrètes comme celle-ci. Il faut dire que la plupart de ses succès majeurs auront été faits avec d'autres...

1999...revisiter le cultissime 'What a wonderful world' de Louis Amstrong datant de 1967 est un pari pour le moins audacieux. Mais comme l'on est très très proche de la version originale, pas de mauvaise - ou bonne - surprise au final...

1999...décidément il décide de revisiter des ultra classique en cette fin de décennie 90. Cette fois-ci, il s'attaque au célébrissime 'Auld lang syne', titre du folklore écossais datant de la fin du 18ème siècle. Une version modernisée pour le moins originale cette fois-ci...

1999...on le retrouve aux côtés de Barbra Streisand pour clôturer de la meilleure des manières une décennie qui l'aura consacré comme l'un des musiciens parmi les plus talentueux de sa génération. Une juste récompense...

2002...nouveau duo de choc et de charme cette fois-ci en compagnie de Chanté Moore. Un duo réussi une nouvelle fois mais qui ne connaitra qu'un niveau de succès somme toute limité paradoxalement...

2002...déjà 20 ans de présence au plus haut niveau. Une belle carrière qui dure toujours et encore mais qui a peut être atteint son apogée et qui risque donc de décélérer de façon inexorable dans les années futures...

2005...on ne va pas se mentir, les meilleures années sont désormais derrière. Le saxophone et la clarinette sont passés de mode depuis bien longtemps et les jeunes générations ne s'intéressent pas plus que ça à ce genre d'instruments. A tort ou à raison, ça c'est autre chose...

2005...l'artiste arrive quand même à se maintenir un niveau de succès minimum et préserve donc l'essentiel. Pour combien de temps encore...?

2005...une grosse année 2005 avec pléthore de titres et de la qualité à tous les étages. Comme quoi, l'artiste a encore toutes les raisons d'y croire et de poursuivre l'aventure joyeusement...

2006...il revisite ici un ultra classique dont on s'étonnait qu'il ne l'ait pas encore fait. C'est désormais chose faite, on peut donc passer à autre chose...

2006...le voilà qui nous revisite ici le titre phare de James Blunt datant de 2004. Une version instrumentale sympathique mais qui aura du mal à rivaliser avec l'original, c'est clair...

2006...on le retrouve maintenant aux côtés d'Andrea Bocelli sur un titre qui flotte littéralement dans l'air. Un titre tout en finesse et en légèreté qui permet aux 2 artistes de montrer le meilleur d'eux-mêmes dans leur registre respectif...

2008...on n'avait pas encore eu droit aux rythmes latino-américains et c'est désormais chose faite avec ce titre. A travers les décennies, il aura quasiment tout essayé côté rythmiques et celle-ci manquait forcément au palmarès...

2008...l'artiste ne va plus produire de titres majeurs dans les années futures mais ce qu'il continue à proposer tient largement la route. On s'en contentera quoi qu'il en soit...

2008...on est désormais dans le purement instrumental et l'époque des grands duos avec chanteur est quasiment révolue. Ainsi va la vie comme on dit...

2010...du coup il se dit que ce serait peut être bien de remettre le couvert à ce niveau là et le voici accompagné ici de Robin Thicke. Une association qui fonctionne ma foi fort bien...

2010...même s'il a disparu de la plupart des Charts grand Public désormais, il continue à apparaitre dans les Charts Jazz. C'est toujours mieux que rien...

2012...en s'associant avec Rahul Sharma le temps d'un titre, c'est le continent Indien qu'il met à l'honneur à travers ce titre. Mélange de sonorités pour le moins étonnant...

2015...la production de titres faiblit d'année en année et l'on sent bien que l'artiste a de plus en plus de mal à se renouveler. Il faut tout de même se rappeler qu'il a démarré sa carrière en 1982, ce qui n'est pas rien...

2019...c'est la jeune génération qui va le remettre quelque peu d'équerre. On craignait pour la suite des évènements le concernant et le voilà qui arrive une nouvelle fois à rebondir de façon spectaculaire. Avec lui, il faut savoir que rien n'est jamais fini !

2020...et ça continue toujours et encore en ce début de décennie 2020. On le retrouve désormais aux côtés des plus doués de la nouvelle génération, qui l'eut cru ?!

2021...retour en mode jazzy pur instrumental. Il continue à alterner avec une maestria certaine anciennes et nouvelles influences, un exercice de style permanent qui lui permet d'être toujours et encore là !

2021...l'on imagine donc aisément que ce titre là ne risque pas d'être le dernier. Il est certain qu'on le retrouvera par la suite, reste à savoir dans quel registre il osera s'aventurer la prochaine fois...

2023...

2023...

2023...

2023...

2023...

2023...

___________________________________

Top Bonus : when 2 gifted people come together for a title, the result is bound to match the 2 talents combined !

2024...

___________________________________

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article