Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radio 80

Made In 80

 

 

 

Publié par Nostradam

Tony Esposito, de son vrai nom Antonio Esposito, est un auteur-compositeur-interprète italien plus particulièrement connu pour être l’un des percussionnistes italiens parmi les plus célèbres.

Artiste qui sort un premier album « Rosso napoletano » en 1975, album qui va passer quelque peu inaperçu. Suivi un an plus tard en 1976 par « Processione sul mare », album qui ne fera pas mieux que son prédécesseur.

A la même époque, on le retrouve aux côtés d’autres artistes tels qu’Alan Sorrenti, Don Cherry, Don Moye, Gato Barbieri, Eumir Deodato, Gilberto Gil et autres Pino Daniele. Artistes auxquels il prête ses talents de batteur hors pair.

C’est l’album « Gente distratta » qui va changer la donne en 1977 et le révéler aux yeux du grand public, lui permettant par la même occasion de remporter le Prix de la Critique Italienne.

On le retrouve en 1978 au Montreux Jazz Festival, festival où on le retrouve accompagné du groupe Perigeo. Le même festival qui va l’accueillir deux ans plus tard en 1980 avec son propre groupe Tony Esposito Group.

C’est la décennie 80 qui va voir sa carrière décoller pour de bon avec la composition en 1982 du générique télé Pagaia pour l’émission Domenica in.

Mais c’est surtout la sortie de l’énormissime single « Kalimba de luna » trois ans plus tard en 1984 qui va faire sa gloire et sa fortune, single phare extrait de l’album « Il grande esploratore » qui sort la même année.

Nouveau succès l’année suivante en 1985 avec la sortie de l’album « As tu às », album porté à bout de bras par le single du même nom. Album qui produira également le single de gros calibre « Papa chico ».

L’artiste sortira d’autres albums par la suite mais ces derniers ne rencontreront qu’un niveau de succès somme toute moyen malheureusement…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres…) :

  • Il venditore di elastici 1975
  • Breakfast 1975
  • Fabia moresca 1976
  • Processione sul mare 1976
  • Gente distratta 1977
  • Pastelli 1977
  • La banda del sole 1978
  • Danza caruana 1978
  • Caminando 1982
  • Pagaia 1982
  • Je-Na’ 1983
  • Simba de Ammon 1984
  • Kalimba de luna 1984
  • Papa chico 1985
  • As tu as 1985
  • Terra di fueco 1986
  • Sirena antica 1986
  • Sinuè 1987
  • Hands (Mani mani) 1987
  • Selamur 1987
  • Lagos 1987
  • Conga radio 1989 
  • Babylon 1990
  • Mondo unito 2003
  • Sarai me 2003
  • Notte mediterranea 2003
  • Sentirai 2011
  • Mamacita 2011
  • Afro canone 2013
Le grand explorateur...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1975...des débuts uniquement instrumentaux. Certes c'est dans l'air du temps de faire des histoires sans paroles mais faut il encore y ajouter une grosse touche d'originalité...

1975...dans la même veine forcément. On a vraiment du mal à imaginer à ce stade que ce jeune artiste va exploser par la suite au plus haut niveau...

1976...c'est sympathique certes mais cela ne suffira pas à faire de lui l'un des artistes parmi les plus en vue du moment. Il va falloir travailler encore et encore...

1976...il ne va pas falloir s'attendre à d'améliorations majeures dans les années à venir, force est de constater. Il va donc falloir être patients pour le grand décollage...

1977...même si le tempo accélère quelque peu, cela ne suffit toujours pas. Le fait de ne pas mettre de paroles sur un morceau de musique restreint d'autant son impact auprès du grand Public...

1977...une décennie 70 qui restera donc exclusivement instrumentale. Après c'est l'artiste qui choisit d'aller dans telle ou telle voie, personne ne peut le contraindre à ce niveau là...

1978...il faudra donc se contenter pour l'instant de ce qu'il veut bien nous proposer. Espérons simplement que les années futures lui permettent enfin de décoller...

1978...on frôle même souvent l'expérimental. L'artiste se fait plaisir mais d'autres artistes font également dans l'instrumental en cette fin de décennie 70 et proposent des choses bien plus originales...

1982...le passage a la décennie 80 va-t-il enfin lui permettre de prendre des risques et de s'aventurer dans des contrées musicales un peu plus ouvertes au grand Public ? C'est l'avenir qui va nous le dire...

1982...les paroles font toujours défaut. Il n'y a rien à faire, l'artiste reste arc-bouté sur ses fondamentaux et ne compte pas en sortir pour l'instant. Dommage...

1983...on avance dans la décennie sans que rien ne change. Un immobilisme qui le pénalise forcément et qui l'empêche de lutter à armes égales avec la concurrence...

1984...ah, enfin, des paroles ! Va-t-on enfin assister à la métamorphose tant attendue et qui va lui permettre de passer ce palier sur lequel il bute depuis ses débuts...

1984...arrive enfin LE miracle ! On l'espérait depuis longtemps et l'artiste a enfin décidé d'ornementer ses titres de paroles. Et sur ce coup là, c'est un véritable coup de maitre avec à la clé le plus gros succès de toute sa discographie et un titre qui va tout fracasser au niveau planétaire. MA-GIS-TRAL !

1985...comme quoi il suffisait de pas grand chose ! Désormais il enchaine les hits avec une facilité déconcertante et est enfin reconnu au niveau planétaire à sa juste valeur !

1985...même si le soufflet va retomber aussi vite qu'il est monté, l'artiste est rentré définitivement dans l'histoire musicale de cette fin de XXième siècle et c'est surtout ça l'essentiel !

1986...la suite va être nettement moins glorieuse mais ce qu'il continue à proposer n'est pas dénué d'intérêt, loin de là. On s'en contentera largement en tout cas...

1986...l'aventure va continuer certes mais loin du strass et des paillettes. Dommage car l'artiste avait tout ce qu'il fallait pour faire de grandes choses mais il restera dans l'histoire principalement pour un seul titre...

1987...ça ressemble à 'Kalimba de luna', ça a la sonorité de 'Kalimba de luna' mais ce n'est pas 'Kalimba de luna'. Bien essayé sur ce coup là mais pas suffisant pour revenir sur le devant de la scène malheureusement...

1987...l'artiste continue son petit bonhomme de chemin sans trop se soucier du succès - ou pas - de ses titres. Après, à tort ou à raison, ça c'est autre chose...

1987...on ne peut pas lui reprocher grand chose, c'est clair, mais le niveau d'inspiration reste trop moyen pour lui permettre de réaliser un nouvel exploit...

1989...il finit tranquillement sa décennie 80 et se projette déjà dans la suivante. Après, que va-t-il nous proposer par la suite, il n'y a que lui pour le savoir...

1990...certes il va atteindre la décennie 90 mais ne va pas y trouver sa place à première vue. Un passage furtif suivi d'une disparition pure et simple...

2003...on va le perdre de vue pendant près de 13 ans et le revoilà en cette nouvelle décennie 2000 dans une forme qu'on qualifiera de relative. Insuffisante en tout cas pour le faire recoller au peloton...

2003...on aurait aimé qu'il prenne plus de risques et surtout qu'il s'aventure dans des contrées musicales hors de sa zone de confort. Espoir déçu malheureusement...

2003...pas sur que ce soit ce genre de sonorité que la jeune génération attende mais lui n'en tient pas compte en tout cas. Il n'y a plus que ses fans de base pour désormais le suivre...

2011...on le reperd de vue pendant près de 8 ans et le revoilà en cette année 2011. Pour y faire quoi, pour proposer quoi de neuf, il n'y a que lui qui sait...

2011...des rythmiques sud-américaines qui fonctionnent plutôt bien mais qui ne risquent d'attirer qu'un public restreint. Mauvaise pioche une nouvelle fois...

2013...le voilà qui nous revisite du Pachelbel à sa façon, qui aurait cru cela possible ? Cela part d'un bon sentiment mais cela ne changera rien quant à un éventuel retour auprès du grand Public...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article