Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radio 80

Made In 80

 

 

 

Publié par Nostradam

Charley Pride fut un chanteur américain qui, hormis la prouesse d’avoir classé 52 titres dans le Top 10 du Billboard Hot Country américain, embrassa également la carrière de joueur de Baseball professionnel !

C’est ainsi qu’on le trouve à l’âge de 18 ans au sein des Memphis Red Sox, puis par la suite dans d’autres équipes comme les Boise Yankees de New-York, les Clippers de Louisville, les Red Sox de Memphis, les Missoula Timberjacks et enfin les East Helena Smelterites.

Et c’est justement avec cette dernière qu’il se fait remarquer au niveau de sa capacité également à chanter. Une capacité qui lui permet ainsi d’être payé pour chanter 15 minutes avant chaque match.

Tout en continuant à jouer au Base-Ball, il se fait rapidement remarquer par des stars de la Country qui l’encouragent à démarrer une carrière musicale. Carrière musicale qu’il va donc mener en parallèle notamment avec un groupe nommé Night Hawks.

C’est le label RCA Victor qui lui fait passer la vitesse supérieure en 1966 en lui permettant de sortir un premier single « The snakes crawl at night », titre qui passera pour le moins inaperçu…

Il récidive la même année avec le titre « Just between you and me » et cette fois-ci sera la bonne puisqu’il obtient son premier titre classé. Une performance qui ne va pas passer inaperçue, loin de là, puisqu’il devient ainsi le premier chanteur Country afro-américain !

Les succès vont alors s’enchainer, tous comme les albums avec en point d’orgue l’obtention de son plus gros succès en 1971 côté singles avec le titre « Kiss an angel good mornin’».

Une carrière particulièrement brillante qui va s’étaler sur les années 70 mais également les années 80 avec un nombre impressionnant de titres classés.

Chanteur qui nous quittera le 12 Décembre 2020 à l’âge de 86 ans des suites de complications liées au Covid-19.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres…) :

  • The snakes crawl at night 1966
  • Just between you and me 1966
  • I know one 1967
  • Does my ring hurt your finger 1967
  • The day the world stood still 1967
  • The easy part's over 1968
  • Let the chips fall 1968
  • Kaw-Liga 1969
  • All I have to offer you (Is me) 1969
  • (I'm so) Afraid of losing you again 1969
  • Wings of a dove 1969
  • Is anybody goin' to San Antone 1970
  • Wonder could I live there anymore 1970
  • I can't believe that you've stopped loving me 1970
  • I'd rather love you 1971
  • I'm just me 1971
  • Kiss an angel good mornin' 1971
  • All his children 1972
  • It's gonna take a little bit longer 1972
  • She's to good to be true 1972
  • A shoulder to cry on 1973
  • Don't fight the feelings of love 1973
  • Amazing love 1973
  • We could 1974
  • Mississippi cotton picking delta town 1974
  • The who am I 1974
  • I ain't all bad 1975
  • Hope you're fellin' me (Like I'm fellin' you) 1975
  • The hapiness of having you 1975
  • My eyes can only see as far as you 1976
  • A whole lotta things to sing about 1976
  • She's just an old love turned memory 1977
  • I'll be leaving alone 1977
  • More to me 1977
  • Someone loves you honey 1978
  • When I stop leaving (I'll be gone) 1978
  • Burger and fries 1978
  • Where do I put her memory 1979
  • You're my Jamaica 1979
  • Missin' you 1979
  • Honky tonk blues 1980
  • You win again 1980
  • You almost slipped my mind 1980
  • Roll on Mississippi 1981
  • Never been so loved (In all my life) 1981
  • Mountain of love 1981
  • I don't think she's in love anymore 1981
  • You're so good when you're bad 1982
  • Why baby why 1982
  • More and more 1983
  • Night games 1983
  • Ev'ry heart should have one 1983
  • The power of love 1984
  • Missin' Mississippi 1984
  • Down on the farm 1985
  • Let a little love come in 1985
  • The best there is 1985
  • Love on a blue rainy day 1986
  • Have I got some blues for you 1987
  • If you still want a fool around 1987
  • Shouldn't it be easier than this 1987
  • I'm gonna love her on the radio 1988
  • Where was I 1988
  • White houses 1989
  • The more I do 1989
  • Amy's eyes 1989
  • Moody woman 1990
  • Whole lotta love on the line 1990
  • Just for the love of it 1993
  • For today 1994
  • Except for you 2011
Jeux nocturnes...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1966...les tous premiers pas. Impossible d'imaginer à ce stade que ce jeune chanteur va devenir quelques années plus tard le chanteur de Country afro-américain le plus célèbre de tous...

1966...le premier titre classé. Ce qui est fou c'est qu'avec ce premier succès certains fans pensent encore que le chanteur est blanc. Ce qui va créer de fortes tensions lorsqu'il va apparaitre pour la première fois en public...

1967...il va falloir un certain temps avant que le jeune chanteur soit reconnu à sa juste valeur et ce en dehors de toute considération raciale. Surtout que le public Country est pour le moins rural et donc pas très ouvert à ce genre de considération...

1967...mais l'Amérique profonde va s'y faire compte tenu du talent certain de l'artiste. Peu importe la couleur de peau dans ces cas là, ça c'est certain...

1967...surtout que ce jeune artiste va être tout sauf une étoile filante. Donc il va bien falloir que les gens s'habituent à lui car il a tout à fait le niveau pour jouer dans la cour des Grands...

1968...il est parti pour durer quelques années, voire quelques décennies et au plus haut niveau, du moins côté Country. La légende est désormais en marche...

1968...qui aurait pu imaginer qu'un chanteur afro-américain prenne le risque de s'aventurer dans un domaine musical aussi typé. Lui va y aller en tout cas et de bien belle manière !

1969...en seulement quelques années il sera devenu l'une des références phares de la Country, qui l'eut cru ? Surtout quand on voit comment tout cela a démarré...

1969...un talent évident qui va même lui permettre d'obtenir un premier titre classé dans les Charts dits Classique. La renommée de l'artiste s'étend désormais à toute l'Amérique du Nord et touche dorénavant même le grand Public. Sacré prouesse !

1969...une décennie 60 qui l'aura vu éclore et monter en puissance de façon impressionnante. Reste maintenant à savoir ce que lui réserve la décennie 70...

1969...quatre titres rien que pour cette année 1969, tout déroule désormais de façon idéale pour le chanteur. Espérons que ça dure !

1970...il confirme dès le début de cette nouvelle décennie 70 qu'il n'est surement pas là par hasard. Les succès à répétition qu'il obtient le prouve de façon éclatante...

1970...il est désormais sur une moyenne de 3 voire 4 titres par an et chaque titre connaitra le succès, qu'il soit mineur ou de plus grande ampleur. Quel talent !

1970...le chanteur déroule désormais avec une facilité pour le moins déconcertante. Il aura fallu qu'il joue des coudes pour s'imposer mais c'est désormais chose faite, force est de constater !

1971...un début de décennie 70 à l'égal de la fin de décennie 60, c'est à dire au top. Plus rien ne vient entraver désormais le chemin de l'artiste et le ciel est pour le moins dégagé...

1971...il aura su s'imposer dans un registre musical et surtout auprès d'un public qui pourtant étaient loin de lui être acquis. Ce qui souligne d'autant plus la performance réalisée...

1971...puis arrive CE titre ! Le titre de la consécration, la vraie, celle qui va lui offrir son ticket direct pour la postérité. Il aura travaillé dur pour l'avoir mais c'est désormais chose faite. E-NOR-MI-SSIME !

1972...comme toujours, lorsqu'on atteint le sommet de la montagne, on ne peut que redescendre. L'avantage avec lui est que la redescente va se faire en douceur...

1972...il est clair que les Grandes années sont désormais derrière mais l'aventure est loin, très loin d'être terminée. Pas trop de soucis à se faire pour l'instant...

1972...il ne sera classé désormais que dans les Charts Country mais peu lui importe puisque c'est son domaine de prédilection. Tout le reste n'était que du bonus...

1973...ce qui est sur, c'est que dans son domaine de prédilection, il caracole en tête de course en tout cas. N'est-ce pas l'essentiel...

1973...côté sonorité et style l'on imagine donc que rien ne va bouger du moins pour l'instant. Il se pourrait par contre que la décennie suivante ouvre d'autres perspectives...

1973...une jolie ballade comme on les aime et si typique du registre musical Country. Un domaine musical réservé à un public d'initiés mais non dénué d'intérêts, ça c'est sur...

1974...il aura fait très peu dans la reprise de luxe mais celle-ci en est une en tout cas. Il revisite ici le titre de 'Little' Jimmy Dickens datant de 1955 et nous offre une deuxième ballade de gros calibre. Que demander de plus !

1974...il va réussir à nous faire un retour furtif dans les Charts classique avec ce titre. Mais ce sera bien l'une des dernières fois où cela se produira...

1974...toute la décennie 70 va se dérouler à peu près de la même manière. Sa maitrise parfaite des fondamentaux Country lui permet de rester dans sa zone de confort sans trop se poser de questions...

1975...des fois certains titres vont un peu moins bien que les autres. Mais tout est relatif avec lui et le moins bien est très peu perceptible côté Charts...

1975...il s'éloigne très rarement et surtout très temporairement de la 1ère place des Charts Country. Sa régularité à cette place force le respect incontestablement...

1975...côté nombre de titres produits par an, ça ne faiblit pas également. Ce qui est d'autant plus impressionnant, c'est qu'il y à 0 déchet de surcroit...

1976...déjà 10 ans de carrière et un palmarès pour le moins particulièrement flatteur. Et l'aventure est loin d'être finie donc un palmarès qui va donc continuer à s'étoffer de façon conséquente...

1976...on aimerait qu'il diversifie son offre musicale au côté sonorité mais ce n'est pas sa priorité à première vue. Tant que cela fonctionne parfaitement comme ça, pourquoi changer quoi que ce soit...

1977...pas de changements majeurs en perspective à ce stade de la course. Il faut dire que très peu de chanteurs ou chanteuses Country auront dévié de leur route à un moment ou à un autre...

1977...il faut dire quand même qu'à un moment donné tout finit par se ressembler. Il est vrai que la Country offre peu de possibilités de variations...

1977...on ira donc jusqu'en fin de décennie 70 comme on l'a commencé, force est de constater. Après, c'est simplement le tempo des titres qui fluctuera au gré de ses envies...

1978...le voici qui nous revisite ici le titre de Johnny Rodriguez datant de 1974. Un joli titre tout en finesse qui ne demande qu'à se laisser écouter...

1978...mais que se passe-t-il donc ? On assiste ici à une très nette accélération du tempo qui ferait presque de ce titre un titre pur Dance. Mais que lui arrive-t-il...?

1978...chassez le naturel, il revient au galop. L'on se doutait que ce léger écart de tempo n'allait pas durer. Dommage car il était loin d'être ridicule en l'ayant accéléré...

1979...une fin de décennie 70 qui rime avec finesse et légèreté. Il livre ici une jolie ballade dont il a le secret et qui fonctionne ma foi fort bien...

1979...après la ballade de luxe, voici venir un petit duo 100 % masculin histoire de finir la décennie en beauté. Il est vrai qu'à 2, c'est tellement mieux !

1979...la décennie 60 l'aura vu éclore et monter en puissance et la décennie 70 l'aura consacré au delà de ses espérances. Reste maintenant à savoir ce que lui réserve la décennie 80...

1980...et le voici qui entame fièrement sa 3ème décennie de carrière. Toujours dans le même style et la même sonorité, pas d'évolutions notoires à prévoir pour l'instant...

1980...et toujours ces ballades dont il a le secret. Encore une constante qui varie peu mais avec lui, on sait que le changement n'est pas pour tout de suite...

1980...côté production de titres, on reste encore sur des niveaux particulièrement élevés. On aurait pu envisager un début de décélération à partir de cette nouvelle décennie mais ce ne sera absolument pas le cas...

1981...le monde musical évolue tout autour de lui et connait de profonds bouleversements mais lui n'en a cure. A tort ou à raison, ça c'est autre chose...

1981...l'on sent comme un semblant d'évolution, enfin. Certes, les bases restent Country mais l'artiste semble avoir pris conscience du fait qu'à un moment donné, il faut savoir s'adapter...

1981...il nous revisite ici le titre d'Harold Dorman datant de 1960. Une version sympathique, certes, mais qui le repositionne direct dans sa zone de confort...

1982...le semblant d'évolution constaté précédemment n'aura pas duré longtemps. Le voici revenu au même niveau que les décennies précédentes côté style, un refus d'évoluer qui le marginalise de facto...

1982...il va tout de même falloir qu'à un moment il prenne des risques faute de quoi la suite de l'aventure risque de se compliquer de plus en plus. A méditer...

1982...c'est un festival de reprises auquel on assiste depuis quelques temps. Il nous revisite ici le titre de George Jones datant de 1955 sans y apporter en quoi que ce soit un semblant de renouveau. Dommage...

1983...et ça continue dans les reprises avec cette fois-ci cette version revisitée du titre de Webb Pierce datant de 1954. Pas beaucoup d'originalité dans tout ça, force est de constater...

1983...de temps en temps il accepte de sortir de sa zone de confort mais c'est pour mieux y revenir par la suite. Cette fois-ci sera-t-elle enfin la bonne en termes d'évolution notoire ? Bonne question...

1983...il y a vraiment du mieux en cette année 1983, il commence enfin à coller quelque peu aux dernières évolutions musicales du moment. Espérons que ça dure !

1984...un joli titre tout en finesse sur une base Country mais dans l'air du temps quand même. Il a enfin compris que Country et sonorités modernes sont totalement compatibles et tant mieux !

1984...celui-ci par contre est pure Country. Il veut bien tenter d'évoluer un minimum mais pas trop vite quand même...

1985...son refus d'évoluer en profondeur va commencer à lui couter cher côté Charts en ce milieu de décennie 80. Un début de décélération qui ne va que s'accroitre titre après titre, année après année...

1985...il était prévisible qu'avec un retard aussi important pris sur la concurrence, la sanction allait tomber à un moment ou à un autre. C'est désormais chose faite...

1985...du coup, lorsqu'il essaye de relever la tête avec des titres plus en accord avec leur temps, ceux-ci passent pour le moins inaperçus. Dure loi du métier...

1986...fait rarissime le concernant, un seul titre en cette année 1986. Décidément, rien ne va plus sur la planète Pride et ça ne va pas aller en s'arrangeant, ça c'est certain...

1987...tous les voyants sont au rouge mais lui n'en tient pas en compte en tout cas. Il continue son aventure tel qu'il l'entend et peu importe le - peu - de résultats dans les Charts...

1987...l'essentiel pour lui est de figurer encore dans les Charts, après peu importe à quel rang. D'un autre côté, il est le seul maitre à bord et surtout à décider de ses choix de carrière, en bien comme en mal...

1987...il sauvera un minimum les meubles avec ce titre mais sans plus. Ce sera surement l'un des derniers à ce niveau de succès et il va devoir s'y habituer par la suite...

1988...nouvelle reprise de luxe cette fois-ci sur le titre de David Allan Coe datant de 1985. Une fin de décennie qui le voit disparaitre des radars progressivement sans que cela ne le perturbe plus que ça...

1988...une aventure qui continue de plus en plus en roue libre. L'on se doute qu'à ce régime là, l'aventure ne va pas encore continuer des décennies et des décennies...

1989...il finira la décennie 80 sans changer quoi que ce soit une nouvelle fois. D'un autre côté, quand on voit l'étendue de son palmarès, il peut quand même se vanter d'avoir été une pointure dans son domaine de prédilection...

1989...on devra donc s'en contenter jusqu'au bout. Une carrière bien remplie, certes, mais qui aurait pu être encore plus brillante s'il avait accepté un tant soit peu de prendre des risques...

1989...le dernier titre classé. Cette fois-ci la boucle est bouclée et l'artiste ne reviendra pas la course ou de façon très ponctuelle. Et surtout en dehors de tout succès d'envergure...

1990...il va tout de même tenter le passage à la décennie 90, histoire de voir. Malheureusement, le retour en grâce n'aura pas lieu car ce qui ne marchait plus durant la décennie précédente ne risque pas de fonctionner durant cette nouvelle décennie...

1990...allez, encore une petite reprise de luxe pour la route. Il revisite ici le titre d'Aaron Tippin datant de 1994...! Et oui, car c'est Tippin en reprenant son propre titre écrit en 1990 quatre ans plus tard qui va en faire un succès au détriment de Pride qui n'y sera pas arrivé...

1993...il va livrer quelques titre par ci par là mais le cœur n'y est plus, c'est clair. L'on se doutait que l'aventure n'allait pas durer encore des années et des années...

1994...il se dit qu'à 2, ce serait peut être mieux, autant tout tenter jusqu'au bout. Mais même s'y mettre à 2 n'y changera rien, quand ça ne veut plus, ça ne veut plus...

2011...on pensait l'affaire définitivement pliée en milieu de décennie 90 et le revoilà de façon pour le moins inattendue en cette décennie 2010. Retour furtif mais qui n'inversera pas le cours du temps malheureusement...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article