Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radio 80

Made In 80

 

 

 

Publié par Nostradam

Bomb The Bass est un concept projet du musicien anglais Tim Simenon, concept projet qui produit un premier titre « Beat dis » en 1988.

Et pour un premier essai, c’est un véritable coup de maitre puisque le titre va faire un véritable carton planétaire et lancer le groupe de façon pour le moins fracassante sur le devant de la scène musicale internationale. Titre qui contiendrait à lui tout seul pas moins de 72 échantillons d’autres titres…

Succès confirmé dans la foulée avec la sortie du single « Megablast », à l’origine le thème d’un jeu vidéo nommé Xenon 2 Megablast. Titre qu’on retrouve comme son prédécesseur sur l’album « Into the dragon » qui sort la même année et qui, lui aussi, va connaitre les faveurs du public.

Il va falloir attendre 3 ans et le passage à la décennie 90 pour voir la sortie du nouvel album « Unknown territory » en 1991. Album dont sera extrait en premier le titre « Love so true », titre qui va devoir sortir, non pas sous le nom de Bomb The Bass, mais sous le nom de Simenon lui-même.

Un Changement de nom imposé par la 1ère Guerre du Golfe et certaines censures audiovisuelles qui blacklistent les groupes à noms ambigus. Une changement de nom qui va fortement pénaliser le rayonnement du titre et surtout son succès dans les Charts…

Le single suivant « Winter in July » va pouvoir sortir avec le vrai nom de groupe et son destin dans les Charts va être bien différent avec un niveau de succès atteint équivalent à ses prédécesseurs sortis quelques années auparavant…

Malheureusement, le retour en grâce sera pour le moins furtif et les albums, ainsi que les singles, qui sortiront par la suite ne connaitront qu’un niveau de succès somme toute modéré…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres…) :

  • Beat dis 1988
  • Megablast 1988
  • Say a little prayer 1988
  • Don't make me wait 1988
  • Love so true 1991
  • Winter in July 1991
  • The air you breathe 1991
  • Bug powder dust 1994
  • Darkheart 1994
  • 1 to 1 religion 1995
  • Sandcastles 1995
  • Clear cut 2001
  • So special 2008
  • Black river 2008
  • Boy gil 2010
  • The infinites 2010
  • Up the mountain 2010
  • Where better 2013
  • Bleed into the sun 2013
L'hiver en juillet...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1988...premier titre et jackpot planétaire ! Une entrée pour le moins fracassante sur la scène musicale internationale qui va faire de ce jeune artiste l'une des plus grosses révélations du moment, rien que ça. MA-GIS-TRA-LEMENT joué !

1988...il confirme dans la foulée tout le bien qu'on pouvait penser de lui et prouve de façon éclatante que l'énorme succès rencontré précédemment était tout sauf un coup de chance phénoménal !

1988...oser s'attaquer à l'un des titres référence de Dionne Warwick datant de 1967 est un pari pour le moins périlleux. Et pourtant, il va être relevé haut la main !

1988...dans un océan de méga hits, ce titre là va passer 'à travers' étonnamment. Une contre-performance pour le moins incompréhensible...

1991...l'artiste est monté trop vite et surtout trop haut et la suite va être nettement plus compliquée à gérer que prévue. Avec un dévissage dans les Charts pour le moins violent...

1991...il va réussir à remonter à la surface in extremis avec ce titre mais celui-ci sera son dernier hit de classe planétaire. Qui aurait-pu imaginer un retournement de situation pareil...

1991...certes l'aventure va continuer et il ne va rien lâcher comme on dit. Mais même avec la meilleure bonne volonté il n'arrivera pas à retourner la situation à son avantage de façon conséquente...

1994...le succès se limite désormais quasiment exclusivement à l'Angleterre et encore plus pour très longtemps. Dure loi du métier...

1994...il arrivera à faire parler de lui un minimum durant cette année 1994 mais l'on sent bien qu'il n'est plus du tout dans la course. Dommage car tout avait démarré de façon pour le moins idéale...

1995...la dernière année où il arrivera à obtenir un minimum de reconnaissance par rapport au travail fourni. C'est mieux que rien comme on dit...

1995...il faut dire que la concurrence est pléthorique en ce milieu de décennie 90 et surtout ne fait aucun cadeau. L'artiste va malheureusement l'apprendre à ses dépends...

2001...on va le perdre de vue pendant près de 6 ans et le voilà de retour en cette nouvelle décennie 2000 dans une forme qu'on qualifiera de relative. Insuffisante en tout cas pour lui permettre de revenir dans la course...

2008...nouveau trou d'air de 7 ans cette fois-ci. L'artiste n'arrive pas à jeter l'éponge et se dit que tout reste toujours possible. A tort ou à raison ça c'est autre chose...

2008...on ne va pas se mentir, les meilleures années sont désormais derrière. Après, tant qu'il prend du plaisir à faire ce qu'il fait, n'est-ce pas déjà suffisant...

2010...l'inspiration est quelque peu de retour en cette nouvelle décennie 2010 mais le retard pris avec la concurrence est tel qu'un retour en grâce relève du miracle pur et simple...

2010...dommage qu'il n'ait pas su négocier la fin de décennie 90 comme il le fallait car il montre ici que quand il veut, il peut. Mais c'est trop tard désormais...

2010...c'est drôle comment cette décennie 2010 voit revenir un nombre impressionnant d'anciennes gloires des années 80. Une décennie qui les inspire au plus haut point à première vue. Pourquoi, comment, bonne question...

2013...alors, ce nouvel opus sera-t-il le dernier ? Il n'y a que lui pour répondre à la question mais l'on sait qu'avec lui, rien n'est jamais fini...

2013...une fin d'aventure qu'on imagine provisoire. En tout cas, même s'il ne revenait pas, il pourra toujours se vanter d'avoir produit l'un des titres phares de la fin de décennie 80 et rien que pour ça, respect comme on dit...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article