Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radio 80

Made In 80

 

 

 

Publié par Nostradam

Jimmy Somerville, de son vrai nom James Somerville, est un compositeur-interprète écossais plus particulièrement connu pour avoir été le leader ô combien charismatique des groupes Bronski Beat et The Communards. Mais également pour sa voix de Contre-Ténor reconnaissable entre toutes…

Une carrière artistique qui démarre donc pour lui en fondant le groupe Bronski Beat en 1983, groupe avec lequel il va éclater au grand jour grâce à l’énormissime single « Smalltown boy ».

Une aventure qui prend fin en 1985, date à laquelle il fonde The Communards, groupe éphémère une nouvelle fois qui connaitra son heure de gloire avec le titre « Don’t leave me this way » en 1986.

La carrière solo démarre quant à elle en 1989 avec un premier titre « Comment te dire adieu », titre qui lui offre d’entrée un premier méga hit planétaire à titre personnel. Titre extrait de son premier album « Read my lips » qui sort également la même année.

Un premier album personnel au succès certain qui va produire un autre méga hit et pas des moindres en 1990 avec le titre « You make me feel (Mighty real) », titre qui va mettre le feu à tous les Dancefloor de la planète cette année là.

Une année 1990 qui restera incontestablement comme son meilleur millésime côté carrière solo puisqu’il va décrocher un autre succès d’envergure cette année là avec le single « To love somebody ».

Puis plus grand-chose jusqu’en 1995, date à laquelle on le voit revenir avec un nouvel album « Dare to love », album au succès mitigé et qui sauvera les meubles in extremis avec le titre « Heartbeat ».

Une contre-performance dont il ne se remettra pas vraiment et qui sera le point de départ d’une lente mais irréversible disparition des Charts dans les années qui suivront. Et ce malgré la sortie d’autres opus et d’autres singles par la suite…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres…) :

  • Comment te dire adieu ? 1989
  • You make me feel (Mighty real) 1990
  • Read my lips (Enough is enough) 1990
  • To love somebody 1990
  • Run from love 1991
  • Why aren't you in love with me ? 1991
  • Coming 1993
  • Heartbeat 1995
  • Hurt so good 1995
  • By your side 1995
  • Star 1996
  • Safe 1997
  • Dark sky 1997
  • The number one song in heaven 1997
  • Something to live for 1999
  • Lay down 1999
  • Tear fool 2000
  • Can’t take my eyes of you 2001
  • Come on 2004
  • It’s so good 2004
  • Ain’t no mountain high enough 2005
  • I was born this way 2006
  • World of my own 2009
  • Overload 2010
  • The core 2011
  • Parvana (Beautiful buterfly) 2011
  • Take me there 2012
  • Set alight 2014
  • Summer love (David Latour & Kato) 2014
  • Back to me 2014
  • Travesty 2014
  • Learned to talk 2015
  • Some wonder 2015
  • Lights are shining 2015
  • Strong enough 2015
  • I wish you well 2020
  • Everything must change 2021
  • A million dreams 2022
  • What makes us wonderful 2022
Vivre pour quelque chose...

___________________________________

___________________________________

1989...rare de voir le chanteur en mode duo de choc et de charme. Et pourtant ce sera le cas sur cette version revisitée d'un titre interprété pour la première fois par Margaret Whithing en 1966...

1989...il s'attaque maintenant au titre phare de Sylvester datant de 1978 et sa version revisitée ne va pas passer inaperçue, loin de là puisqu'elle va mettre le feu à tous les Dancefloor de la planète. E-NOR-MI-SSIME !

1990...enfin un titre original ce qui va lui permettre de montrer qu'il peut également faire dans la nouveauté. Certes ce nouveau titre n'arrivera pas à égaler l'énormissime succès rencontré par son prédécesseur mais il s'en tirera plus que bien...

1990...la nouveauté n'aura pas duré longtemps car le voici qui décide de revisiter le titre des Bee Gees datant de 1967. Et une nouvelle fois il aura plus de succès avec cette reprise qu'avec son titre original précédent, comme quoi...

1991...après deux années où il aura tutoyé les étoiles côté succès force est de constater que la suite va s'avérer un peu plus compliquée à gérer que prévue avec un début de décrochage dans les Charts plus qu'évident...

1991...un titre où il se jouera essentiellement les choristes de luxe. Après il y aura participé quoi qu'il en soit donc remettons ce titre un minimum en lumière surtout qu'il n'est pas dénué d'intérêt...

1993...on le retrouve 2 ans après de façon détournée avec sa présence sur la BO du film 'Orlan'. Un mode BO qu'il aura très peu pratiqué...

1995...on va le reperdre de vue pendant près de 2 ans et le revoilà dans une forme qu'on qualifiera de certaine. Suffisante en tout cas pour revenir dans la course en milieu de peloton...

1995...nouvelle reprise de luxe cette fois-ci sur le titre de Millie Jackson datant de 1973. Autant ses précédentes reprises lui avaient rapporté au plus haut point, autant celle-ci connaitra un niveau de succès somme toute mitigé...

1995...il est plus que rare de le voir dans le registre 'à émotions", ça c'est certain. Et vu la qualité du titre produit ici, il aurait du le faire plus souvent...

1996...le voici qui sert de choriste de luxe aux Weather Girls, qui l'eut cru ? Un titre qui fonctionne plutôt bien mais qui passera pour autant quelque peu inaperçu...

1997...il apparait encore un minimum dans les Charts mais le niveau de succès fond comme neige au soleil. Pas sur qu'il tienne encore comme ça longtemps...

1997...il est clair que le Jimmy Sommerville de cette deuxième partie de décennie 90 n'a pas grand chose à voir avec celui de la première partie...

1997...le voici aux côtés des Sparks qui décident de revisiter leurs propres titres en compagnie de quelques amis. Dont il fait partie à première vue...

1999...d'un autre côté il faut bien évoluer à un moment ou à un autre. Dans son cas la mutation n'aura pas porté ses fruits malgré une volonté de bien faire évidente...

1999...après cela ne l'empêche pas de continuer l'aventure comme il l'entend et peu importe qu'il y ait succès ou pas du moment qu'il prenne du plaisir dans ce qu'il fait...

2000...le voilà donc qui attaque cette nouvelle décennie 2000 avec la ferme intention de ne rien lâcher. On ne peut que l'encourager dans ce sens...

2001...il se dit que puisque les reprises de luxe lui ont toujours bien réussi ce serait peut être le moment idéal de s'en refaire une petite. Malheureusement cette reprise sera celle de trop...

2004...la carrière solo est en train d'arriver à son terme, force est de constater. Ce qui ne veut pas dire pour autant fin définitive de l'aventure...

2004...car l'on sait qu'avec lui tout peut repartir du jour au lendemain. Reste maintenant à savoir s'il en aura la volonté ou pas...

2005...une dernière petite reprise histoire de avec cette fois ci le titre de Marvin Gaye et Tammi Terrell datant de 1967. Bien essayé mais pari perdu sauf en Allemagne...

2006...il est clair qu'il n'a absolument pas l'intention d'en rester là à première vue. Certes il va opter pour un déroulement de carrière moins en vue mais il va continuer quoi qu'il arrive...

2009...on ne va pas se mentir, les meilleures années sont désormais derrière, ça c'est sur. Mais ce qu'il continue à proposer est loin de démériter en tout cas...

2010...et le voilà qui attaque une nouvelle décennie, une de plus ! Une longévité exceptionnelle pour un artiste parmi les plus doués de sa génération et ce de façon indiscutable...

2011...reste maintenant à savoir si cette nouvelle décennie sera celle de trop ou au contraire celle du renouveau. C'est l'avenir qui va nous le dire...

2011...ce qui rassure en tout cas c'est que le niveau de productivité reste pour le moins élevé même si le niveau de succès quant à lui ne suit pas malheureusement...

2012...ce qui intéressant aussi c'est de le voir varier les tempos chose à laquelle il nous avait peu habitué. Au moins il essaye...

2014...il produit peu de titres chaque année mais il revient à chaque fois quoi qu'il en soit. Une aventure qui est donc loin d'être finie...

2014...il revient lui-même ou on le retrouve à jouer soit les choristes, soit les compositeurs pour les autres. Mais il est toujours et encore présent, n'est-ce pas l'essentiel...

2014...il impressionne quand même par sa capacité à rester connecté aux nouvelles tendances musicales de chaque époque. Une aptitude remarquable qu'on ne retrouve pas chez tous les artistes, ça c'est clair...

Top Bonus : 2018...juste pour l'anecdote, voilà le même titre dans une version ô combien différente...

2014...de toute façon tous les artistes de sa génération encore présents aujourd'hui ont tous la même faculté celle d'avoir su parfaitement s'adapter...

2015...car on ne dure pas dans ce métier si l'on n'est pas capable de sentir les choses évoluer un minimum, principe de base de ce métier...

2015...en tout cas ce sont les fans de base qui sont ravis au plus haut point de le voir avancer comme ça dans le temps avec une volonté de bien faire systématique...

2015...il faut quand même se rappeler qu'il a commencé l'aventure en 1984 ce qui fait déjà un paquet d'années ! Et c'est loin d'être fini à première vue...

2015...qui aurait pu imaginer que le frêle jeune homme qui chantait 'Smalltown boy' sera encore là près de 30 ans après, pas grand monde c'est sur...

2020...et il est encore là en 2020 ! Certes on l'a perdu de vue pendant quelques années mais le revoilà une nouvelle fois fidèle au poste. Le tout pour ce titre spécial 'Covid'...

2021...on aurait pu imaginer que son titre special 'Covid' serait le dernier et qu'il allait en profiter pour sortir par la grande porte. C'était bien mal le connaitre...

2022...car il est clair qu'il a encore des choses à proposer et surtout à chanter. Et ce pour notre plus grand plaisir forcément...

2022...cette décennie 2020 sera-t-elle enfin celle du grand retour sur le devant de la scène ? Il n'y a que lui pour y répondre à ce stade...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article