Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Salt-N-Pepa est un groupe américain formé à New York en 1985 et composé à l’origine de Cheryl ‘Salt’ James, Sandra ‘Pepa’ Denton et Latoya Hanson, laquelle sera remplacée à partir de 1986 par Deidra ‘Dj Spinderella’ Roper. Un groupe qui au tout début s’appelera Super Nature.

Ce trio de filles chanteuse de rap, un modèle quasi unique en son genre, démarre donc en 1985 avec la sortie d’un premier single  « The show stoppa ». Un premier single qui rencontre un joli succès d’estime et qui permet surtout aux filles de montrer que le rap peut se décliner aussi au féminin. De surcroît avec des filles jolies, portant des fringues sexy et qui ne se privent pas de parler de sexe à propos des garçons dans leurs chansons et ce sans tabous.

Un an plus tard en 1986, suite à ce succès inattendu, le groupe se rebaptise alors Salt’N’Pepaet sort son premier album « Hot, cool and vicious ». Un album qui connaît un démarrage poussif mais c’est sans compter sur l’aide providentielle d’un DJ/Producteur de San Francisco nommé Cameron Paul.

En effet, ce dernier remix le titre « Push it », qui est en vérité la face B du single « Tramp », et en fait une véritable bombe. A tel point que le titre devient un méga hit planétaire en 1987 et propulse le groupe de façon fracassante au sommet des Charts. Grâce à ce titre majeur, l’album va se vendre aux alentours des 1,4 million d’exemplaires.

L’année 1988 voit la sortie de l’album « A salt with a deadly pepa », album qui va connaître un succès moindre que son prédécesseur malgré deux titres phares que sont « Shake your thang » et « Twist and shout », reprise de luxe du titre culte des Top Notes datant de 1961. L’album ne se vendra – qu’à – 800 000 exemplaires.

Puis arrive le changement de décennie et la sortie de l’album « Black’s magic » en 1990. Album au succès planétaire assez moyen mais qui va produire à lui seul trois des plus gros hits du groupe avec en tête de liste l’énormissime « Let’s talk about sex baby ». Oufissime single qui restera comme l’un des hits parmi les plus emblématiques de la décennie et qui restera leur plus gros succès discographique. Album dont sera extrait également les énormes « Do you want me » et « You showed me ». Cette fois-ci, côté vente album, on dépassera les 1,6 millions d’exemplaires !

Une sucess story hallucinante qui ne va pas s’arrêter en si bon chemin car sort en 1993 l’album « Very necessary », album qui va faire un véritable raz-de-marée planétaire et reste à ce jour leur album le plus vendu avec 7 millions d’exemplaires écoulés à travers le monde ! Album dont seront extraits deux singles phare que sont « Shoop » qui sort la même année et « Whatta man » qui sort lui en 1994.

L’année 1995, paradoxalement, ne sera pas un grand Cru. Le groupe ne sortira qu’un seul titre et ce dernier ne rencontrera qu’un succès assez modeste. Par contre ,retour en force en 1996 avec la BO du film Bulletproof pour lequel elles signent le titre « Champagne », titre qui connaîtra un joli succès de classe mondiale.

Nouvel album « Brand new » en 1997 mais faute de promotion suffisante, l’album passera relativement inaperçu et ne connaîtra en rien le succès des albums précédents. Un raté qui sonnera le glas du groupe, lequel finira par se séparer au début du nouveau millénaire.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • The show stoppa 1985
  • My mic sounds nice 1987
  • Push it 1987
  • Shake your thang 1988
  • Get up everybody (Get up) 1988
  • Twist and shout 1989
  • Expression 1989
  • Do you want me 1991
  • Let’s talk about sex 1991
  • You showed me 1991
  • Start me up 1992
  • Shoop 1993
  • Whatta man 1994
  • None of your business 1994
  • Ain't nothin' but a she thing 1995
  • Champagne 1996
  • R U ready 1997
  • Gitty up 1998
  • The brick track versus gitty up 1999
Poivre et sel...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1985...un premier titre pour se roder et faire parler du groupe. On est loin du démarrage fracassant mais elles obtiennent tout de même ici leur premier hit classé

1987...après une année à vide en 1986, retour tranquille en cette année 1987. Rien d'extraordinaire mais un titre qui sera classé des 2 côtés de l'Atlantique

1987...puis arrive CE titre ! Les filles passent carrément dans une autre dimension et fracassent tout au niveau planétaire. Elles obtiennent ici leur premier méga hit et voient leur notoriété littéralement exploser. MA-GIS-TRAL !

1988...maintenant que la dynamique est en place, les filles n'ont plus qu'à dérouler. Et ça, pour dérouler, elles déroulent !

1988...elles ont quand même du mal à rééditer l'exploit de "Push it". Le niveau de succès reste planétaire mais n'a rien de comparable avec ce qu'elles ont connu sur ce titre

1989...la fin de décennie ne changera rien à la donne. Surtout lorsqu'elles nous la jouent reprise de luxe d'un titre des Top Notes datant de 1961. C'est bien fait mais sans plus...

1989...on attend toujours l'inspiration géniale qui fait d'un titre normal un titre d'exception. Elles l'ont frôlé en 1987 mais n'arrivent toujours pas à décrocher la timbale, la vraie. Ça ne saurait tarder...

1991...ce ne sera pas encore pour ce titre là mais on sent quand même qu'il se passe quelque chose et que le style des filles, tout comme la sonorité, évoluent. Ça sent bon tout ça !

1991...ça pour sentir bon, ça sent bon. Ça sent tellement bon qu'elles atteignent enfin le toit du monde et décrochent ici le plus gros succès de toute leur carrière. Un méga hit planétaire qui vient enfin récompenser des années et des années de persévérance qui payent enfin. MA-GIS-TRAL !

1991...une énormissime année 1991 avec un troisième top hit dans la foulée. Les filles sont au summum de leurs possibilités et déroulent avec une facilité déconcertante

1992...les années se suivent mais ne se ressemblent pas forcément. Autant l'année 1991 fut exceptionnelle, autant l'année 1992 va paraître quelque peu pâlichonne en termes de succès dans les Charts. Et pourtant, la qualité est de mise. Étonnant paradoxe....

1993...année mono titre mais retour du succès franc et massif. Il y a des années avec et des années sans. Force est de constater que pour celle là, ce sera avec et ce malgré un niveau de mélodie des plus simplistes. Allez comprendre une nouvelle fois...

1994...forcément, quand vous réunissez deux des groupes de filles parmi les plus tendances du moment, on se doute que le résultat va être chaud bouillant. Et il l'est, la preuve !

1994...le seul problème, c'est que leur style a très peu évolué depuis leurs débuts. Et qu'à un moment donné, l'absence de mélodie ou presque finit par lasser quelque peu...

1995...le niveau de sortie de titres va considérablement se ralentir, ce qui ne va pas dans le sens d'un retour franc et massif du succès. Une aventure qui tire à sa fin...

1996...les filles arrivent tout de même à recoller au peloton de tête le temps de ce titre. Mais ce sera bel et bien la dernière fois...

1997...dans un monde musical qui a considérablement évolué en 10 ans, les filles, elles, en sont restées au même stade. Elles font ce qu'elles peuvent mais le décalage avec la concurrence est désormais trop important pour espérer un quelconque retour en grâce en cette fin de décennie...

1998...et pourtant, il aurait manqué de pas grand chose pour les voir revenir dans la course. La preuve avec ce titre déjà un peu plus tendance côté sonorité...

1999...alors là, sampler Pink Floyd, il fallait l'oser celle-là. Un pari osé, un pari risqué mais qui au final fonctionne plutôt pas mal. Joli baroud d'honneur pour finir !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article