Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Soldat Louis est un groupe français formé à Lorient en 1987 par Renaud Detressan dit ‘Gary Wicknam’ et Serge Danet dit ‘Soldat Louis’.

Groupe qui sort un premier album « Première bordée » un an plus tard en 1988, album dont va être extrait comme premier single un titre du nom de…« Du rhum, des femmes». Et pour un premier titre, c’est un véritable coup de maître. Le titre fait un véritable carton cette année là dans l’hexagone (il s’en vendra plus de 750 000 exemplaires) et fait littéralement exploser la notoriété du groupe qui devient l’un des plus gros phénomènes du moment.

Nouvel album « Pavillon noir » en 1990, album qui ne connaîtra pas vraiment le même niveau de succès que son prédécesseur. A tel point que le groupe disparaître des radars quasiment aussi vite qu’il y était apparu.

Tout les albums qui sortiront par la suite ne connaîtront malheureusement qu’un succès limité à la sphère bretono-Celtique.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Du rhum, des femmes 1988
  • Emmène-la 1988
  • Martiniquaise 1989
  • T’es mon secret 1989
  • Pavillon noir 1990
  • The show must go on 1990
  • Jusque une jigue en Do 1990
  • Savannah 1992
  • Marylou 1993
  • Donnez nous des bars 1993
  • Femmes de légende 1993
  • C’est un pays 1995
  • Ménestrel 1999
  • Cheyenne 1999
Du rhum, des femmes...!

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1988...il aura suffi d'un titre, CE titre, pour faire la fortune et la gloire du groupe. Pour un premier titre, ils signent ici tout simplement le plus gros titre de toute leur discographie et l'un des plus gros succès de l'année 1988 côté français. E-NOR-MI-SSIME !

1988...malheureusement, la chute va être aussi rapide que l’ascension fulgurante réalisée grâce au titre précédent. Le groupe va être incapable de rééditer l'exploit et la suite va s'avérer nettement plus compliquée à gérer que prévue...

1989...leur style est sympathique et repose sur un subtil mélange de sonorités rock matinées de sonorités celtiques. Mais cette particularité est autant une force qu'une faiblesse les concernant. Cela aura parfaitement fonctionné sur le premier titre. Nettement moins sur les suivants...

1989...sur un créneau musical aussi atypique, il est particulièrement dur de se renouveler. Sans compter un potentiel de public assez restreint et qui se limite principalement à leur zone géographique...

1990...quoi qu'il en soit, le groupe y croit et continue l'aventure vaille que vaille. Une bonne volonté qui force le respect, d'autant plus qu'ils sont loin d'être ridicules. Mais le public est déjà parti ailleurs et il est donc difficile dans ces conditions d'espérer une quelconque embellie côté succès...

1990...leur style est sympathique mais ils sont à des années lumières des standards musicaux du moment. Un parti-pris qui ne peut que les isoler et les marginaliser totalement à termes...

1990...le monde de la musique est impitoyable et le groupe en aura très rapidement fait les frais. Leur démarrage fracassant avait ouvert d'énormes perspectives les concernant. Perspectives qui se sont vite refermées...

1992...c'est vraiment dommage car il aurait suffi de pas grand chose pour que le groupe arrive à inverser la tendance. Une évolution de sonorité, un changement de style auraient pu sauver les meubles. Changements qui n'auront jamais lieu...

1993...un groupe sympathique à la musique festive et enjouée. Tout ce qu'il faut pour mettre le feu dans les soirées locales mais surement pas suffisant pour lutter à armes égales avec les poids lourds français du moment...

1993...comme ils le disent eux-mêmes dans la chanson, leur registre tourne énormément autour des chansons à boire. Impossible de remplir le Stade de France dans ces conditions, c'est clair...

1993...un style Celtique qui connaîtra son heure de gloire la décennie suivante. Mais le groupe sera malheureusement arrivé un peu trop tôt dans le paysage musical français...

1995...ils continuent d'y croire encore et toujours. Il n'y a bien plus qu'eux pour y croire justement mais qui leur en voudrait...

1999...une jolie ballade pour terminer la décennie. Malheureusement, près de 10 ans après leurs débuts, le groupe arrive au bout de son histoire et ne peut plus espérer de miracles quant à un retour dans la cour des Grands...

1999...comme tous les groupes particulièrement 'typés', l'aventure aura été nettement plus compliquée que pour les autres. Mais ils pourront toujours se vanter d'avoir produit l'un des plus gros titres de la décennie 80 côté français. Et ça, personne ne pourra leur enlever !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article