Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Radio 80

Made In 80

 

 

 

Publié par Nostradam

Ryuichi Sakamoto est auteur compositeur interprète japonais dont la particularité est d’avoir eu comme Maître à penser un certain…Claude Debussy !

Il connaîtra le succès d’une part avec son groupe Yellow Magic Orchestra et d’autre part en solo avec des titres devenus cultes.

Tout commence dans les années 70 lorsqu’il intègre l’Université des Arts et Musique à Tokyo, où il étudie tout particulièrement la composition, les musiques électroniques et tribales.

Mais c’est en 1978 que les choses vont prendre du volume lorsqu’il crée avec Haruomi Hosono et Yukihiro Takahashi le Yellow Magic Orchestra, groupe mythique qui va devenir l’une des plus grosses références en matière de musique électronique de la fin 70.

Ils produiront de gros hits comme « Yellow magic (tong poo) », « Computer game/Firecracker » et « Behind the mask » en 1978, « Technopolis » et « Ryden » en 1979, « Nice age » en 1980, « Ongaku » en 1983…

« Behind the mask » sera d’ailleurs considéré comme un des morceaux fondateurs du futur mouvement Techno qui sera le courant majeur des années 90.

Il réalise son premier album solo « Thousand knives of Ryuichi Sakamoto » en 1978, subtil mélange d’influence traditionnelles japonaises et de musique électronique dernier cri. Suivi en 1980 de « B-2 Unit » dont sera extrait l’énormissime « Riot in Lagos », morceau quasi originel de l’Electro-Funk.

C’est également le moment où il démarre une collaboration de longue durée avec David Sylvian, chanteur à la personnalité hors-norme du groupe Japan. Avec lequel il enregistrera l’un des titres les plus incroyables des années 80 à savoir « Forbidden colors », version chantée du titre « Merry Christmas Mr Laurence », titre phare de la BO du film Furyo.

Mais il va collaborer également avec d’autres comme David Byrne, Thomas Dolby et autres Iggy Pop.

Il sortira d’autres albums comme « Illustrated musical Encyclopedia » en 1983, « Futurista » en 1986, « Beauty » en 1989. Et bien d’autres dans les années 90, 2000, 2010...

Et c’est pas fini !

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Thousand knives 1978
  • Das neue japanische elektronische volkslied 1978
  • Riot in Lagos 1980
  • War head 1980
  • Front line 1981
  • The garden of poppies 1981
  • Living in the dark 1981
  • Once in a lifetime 1982
  • Just about enough 1982
  • Merry Christmas Mr Laurence 1983
  • The seed and the sower 1983
  • Coda 1983
  • Field work 1985
  • A rain song 1985
  • Steppin' into Asia 1985
  • Royal Space Force : The wings of Honnêamise (Theme) 1986
  • Kohdo kogen 1986
  • G.T. 1986
  • Ballet mécanique 1986
  • The last emperor (Theme) 1987
  • Risky 1987
  • Okinawa song 1987
  • Before long 1987
  • Compute, compute, compute 1987
  • Calling from Tokyo 1989
  • A pile of time 1989
  • We love you 1990
  • Sheltering sky 1990
  • High tide 1991
  • Heartbeat 1992
  • High heels (Main Theme) 1992
  • Wuthering heights (Main Theme) 1992
  • Wild palms (Theme) 1993
  • Little buddha (Main Theme) 1994
  • Little Budha (Acceptance) 1994
  • Moving on 1994
  • Water's edge 1994
  • Bibo no aozora 1995
  • Dennogiwa 1995
  • Self portrait 1996
  • The other side of love 1997
  • Salvation 1997
  • Snake eyes (Main Theme) 1998
  • Opus 1998
  • Distant echo 1998
  • Love is the devil (Bathroom) 1998
  • Gohatto 1999
  • Poppoya 1999
  • Life in progress 1999
  • Lack Of Love (Dream) 2000
  • Femme Fatale (Bolerish) 2002
  • Derrida (Jd022) 2002
  • Alexei And The Spring (Opening) 2002
  • Dawn 2002
  • Sunset 2002
  • Mpata 2002
  • Elephant dance 2002
  • Trioon I 2003
  • Seven Samurai 20XX 2004
  • I won't be disappointed 2004
  • Seven Samurai (Ending theme) 2004
  • Shining boy & Little Randy 2005
  • Tony Takitani 2005
  • Dawn Of Mana (Ending Theme) 2006
  • Silk (Opening) 2007
  • Women without men 2009
  • Hibari 2009
  • Nostalgia 2009
  • Harakiri (Death of a samurai) 2012
  • Still life in A 2012
  • I have to buy new shoes (Kitchen) 2012
  • Nagasaki : Memories Of My Son (Title) 2015
  • Nagasaki : Memories Of My Son (Ghost) 2015
  • The revenant (Main Theme) 2016
  • Rage (Darkroom) 2016
  • Rage (Rage) 2016
  • The Fortress (Kings March) 2017
  • The Fortress (Traitor) 2017
  • Andata 2017
  • Solari 2017
  • My Tyrano : together, forever (New journey) 2018
  • Black Mirror (Meditation) 2019
  • Proxima (Launch) 2019
  • Minamata (Theme) 2020
  • Minamata (Landscape) 2020
  • Beckett (Mountains) 2022
  • Beckett (End) 2022
  • Exception (Oxygen) 2022
Joyeux Noel Mr Laurence...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1978...les tous premiers pas d'un musicien surdoué et qui, chose rare, va réussir à faire la jonction parfaite entre influences musicales de ses racines et influences occidentales...

1978...il est clair qu'à ce stade on ne voit pas encore les effets bénéfiques de cette jonction mais ça va venir avec le temps, ça c'est certain...

1980...bon, c'est clair, nous sommes au tout début de la décennie 80. Moment béni ou, au niveau planétaire, tout est permis musicalement parlant. Le meilleur, comme le moins bon...

1980...ce morceau là est déjà un peu plus structuré. Mais bon, y'a encore du boulot, laissons lui le temps...

1981...ah, là, ça chante. Et le style 'Sakamoto' pointe le bout de son nez. Le jeune artiste se cherche encore mais il ne va pas tarder à se trouver...

1981...le succès croît d'année en année au pays du soleil levant mais uniquement la bas. Pour le début de reconnaissance planétaire, il va falloir être encore un peu patient...

1981...mais ce qui est sur c'est que cet artiste n'a rien de commun avec les autres. Une inspiration étonnante qui produit forcément des morceaux étonnants...

1982...de nouveau un morceau purement instrumental. Il est vrai que c'est quand même son fond de commerce et il va donc falloir s'y habituer c'est sur...

1982...on alterne sans arrêt, le vocal et l'instrumental. On fait face cette fois-ci à un morceau presque 'normal'. Comme quoi, quand il veut...

1983...puis arrive la MERVEILLE ! Il signe ici l'une des plus belles pages musicales de la décennie et du XXième siècle tout court. Une BO oufissime pour un film culte qui restera comme l'une des plus grosses sensations des années 80. MA-GI-QUE !

Top Bonus : 1983...la version chantée de la merveille. Sakamoto et Sylvian arrive à sublimer ce titre qui pourtant se suffisait déjà à lui-même. CHEF D'OEUVRE !

1983...un titre qui passera nettement plus inaperçu mais qui fait tout de fois partie de la même BO. Autant le mettre en lumière un minimum...

1983...certains titres peuvent paraitre pour le moins obscurs mais ils font aussi partie de discographie de l'artiste. Et des comme ça il y en aura quelques uns...

1985...une suite qu'il conjugue à 2 avec l'une des pointures anglaises du moment. Et le résultat est à la hauteur !

1985...une inspiration débordante qui produit des titres pour le moins originaux. Après on aime ou l'on n'aime pas mais ils ont au moins le mérite d'interpeller...

1985...ce qui restera incontestablement comme l'un des morceaux parmi les plus emblématiques de sa discographie. Et qui permet au grand public de s'y retrouver un peu plus que sur les autres...

1986...nouvelle BO cette fois-ci pour le film 'Royal Space Force : the wings of Honnêamise'. Une BO qui n'a pas grand chose à voir avec 'Merry christmas Mr. Lawrence', c'est clair...

1986...le nombre de titres produits est impressionnant et c'est parti pour durer comme ça encore des décennies et des décennies. Un artiste vraiment à part...

1986...les morceaux instrumentaux et chantés alternent sans arrêt et prouvent s'il le fallait encore que son inspiration est des plus polyvalentes. C'est ce qui fait aussi sa force...

1986...sans compter qu'il est capable de produire des titres qui collent parfaitement à l'air du temps et d'autres au format musical de type ultra classique. Quel talent...

1987...quand le temps se suspend comme par magie. Loin de ses délires habituels, il livre ici un morceau tout en finesse. Une nouvelle BO somptueuse pour un film qui ne l'est pas moins !

1987...nouvelle collaboration hors norme. Pas forcément la plus inspirée mais l'on s'en contentera largement

1987...un nouveau mélange très subtil d'influences musicales diverses et variées qui font de ce titre une vraie réussite. Etonnant une nouvelle fois...

1987...encore un de ses titres références qui montre une nouvelle fois que cet artiste a vraiment du talent. Un modèle unique dans l'empire du Soleil Levant...

1987...une année 1987 exceptionnelle en tous points avec un nombre de titres de très gros calibre pour le moins impressionnant. Mais où va-t-il chercher tout ça...?

1989...le voici arrivé en fin de décennie 80, une décennie 80 qui l'aura hissé à un niveau de popularité comme il n'aurait jamais pu l'imaginer à ses débuts. Une réussite au plus haut niveau largement méritée...

1989...chaque titre à son originalité propre et ne ressemble à aucun autre. Une capacité à se réinventer en permanence rarissime à ce niveau...

1990...une nouvelle décennie qui commence avec ce titre. Cette décennie 90 sera-t-elle aussi favorable à l'artiste que la précédente, bonne question...

1990...une de ses principales forces, entre autres, aura été également de produire des BO de films qui auront marqué leur époque. Celle-ci ne sera pas passée inaperçue, c'est clair...

1991...ou l'art de passer d'un extrême à un autre. On ne peut pas dire que ce titre là ressemble à son prédécesseur, force est de constater...

1992...le revoici aux côtés de David Sylvian et l'on sait par expérience que leurs collaborations sont toujours des plus fructueuses. Une nouvelle fois la preuve avec ce titre...

1992...nouvelle BO de film cette fois-ci pour le film de Pedro Almodovar 'Tacones Lejanos'. Une BO qui ne restera pas comme la plus célèbre de toutes mais à l'intérêt plus que certain une nouvelle fois...

1992...encore une BO de grande classe cette fois-ci pour illustrer le film "Wuthering heigts". De l'excellent travail comme toujours qu'on appréciera forcément à sa juste valeur...

1993...il aura œuvré cette fois-ci sur la BO d'une mini série, série qui ne restera pas comme l'une des plus connues de l'époque. D'où le fait que cette BO ne fera pas vraiment parler d'elle non plus...

1994...à l'inverse cette BO va nettement plus faire parler d'elle. Il faut dire que le film sera l'un des évènements cinématographiques de l'année 1994, tout comme la BO qui l'accompagne forcément...

1994...la plupart des fois les très grands films sont portés par des BO dignes de ce nom. L'un ne va pas sans l'autre, c'est évident...

1994...soit il chante, soit il fait chanter les autres, soit personne ne chante. Avec lui, c'est selon son humeur et ses envies...

1994...c'est pareil, coté rythmique, il aura tout essayé, du plus rapide au plus lent. Rarement un artiste aura exploré autant de voies musicales durant sa carrière...

1995...il aura produit pour lui, il aura produit pour les autres, fait de la musique pop, fait de la musique classique, fait dans la BO de films. Quel talent !

1995...en plus il sait parfaitement mélanger influences modernes et anciennes, influences asiatiques et influences occidentales. Du coup cela lui aura donné une palette de possibilités musicales quasi sans limites...

1996...une nouvelle preuve de son talent multi influence avec un titre d'inspiration classique qui fonctionne parfaitement. Un de plus me direz-vous...

1997...nouvelle BO cette fois-ci pour la série télévisée 'Stalker : Nigekirenu ai'. Des BO qui rimeront la plupart des fois avec finesse et légèreté...

1997...de purs moments de musique Classique comme on les aime. Un savoir faire dans ce domaine qui restera toujours l'un de ses plus grands talents...

1998...nouvelle BO cette fois-ci pour le film 'Snake eyes'. Un film qui réunit ce qui se fait de mieux à ce moment là autant au niveau metteur en scène, qu'acteurs ou compositeur de BO. La totale comme on dit !

1998...il est clair que la décennie 90 aura été nettement moins pop que la précédente le concernant. Une réorientation assumée mais qui l'aura quelque peu marginalisé...

1998...il est clair que chaque musicien à ses 'périodes' comme on dit. Lui est plutôt dans une phase introspective et plus en retenue qu'auparavant...

1998...la décennie 90 sera également une décennie très orientée BO en tous genres. Cette fois-ci il illustre musicalement parlant le film 'Love is the devil : study for a portrait of Francis Bacon'. Un film qui ne restera pas dans l'histoire comme l'un des Chefs d'Œuvre de la décennie...

1999...nouvelle BO cette fois-ci pour illustrer le film du même nom. Un film dont la renommée ne dépassera guère les frontières du pays du Soleil levant...

1999...nouvelle BO pour le film du même nom. Film qui connaitra son heure de gloire au Japon cette année là mais uniquement là bas...

1999...une décennie qui prend fin avec ce nouvel opus. Une décennie qui aura vu l'artiste se chercher et surtout chercher de nouvelles voies musicales...

2000...le voici maintenant qui livre des génériques pour les jeux vidéo. Ce sera le cas pour le jeu 'Lack of love', une première en la matière et surement pas la dernière...

2002...il remet le couvert pour un film de Brian de Palma. Après 'Snake eyes', il illustre ici musicalement parlant le film 'Femme fatale' et prouve une nouvelle fois qi'il n'a rien perdu de son talent dans ce domaine en ce début de décennie 2000...

2002...il illustre ici un documentaire qui parle du philosophe français Jacques Derrida. Sa BO restera plus dans l'histoire que le documentaire par lui-même, ça c'est certain...

2002...encore de l'excellent travail comme d'habitude mais avec lui rien d'étonnant. Toujours aussi inspiré, toujours aussi efficace...

2002...retour en version pur instrumental. Il adore alterner les styles et les sonorités diverses et variées et le résultat est à la hauteur comme toujours...

2002...ce qui est certain c'est que les paroles vont de plus en plus s'effacer au profit du pur instrumental ou du pur classique. C'est lui qui voit comme on dit...

2002...il est normal aussi qu'au bout de 30 ans de carrière un artiste change et évolue vers des voies musicales qu'il n'avait pas ou peu exploré...

2002...certes, on ne va pas se mentir, les meilleures années sont désormais derrière. Mais ce qu'il continue à proposer est loin d'être dénué d'intérêt, ça c'est clair...

2003...la production de titres est moins éclectique et moins variée mais le nombre de titres produits, lui, est encore pour le moins impressionnant. Espérons que ça dure...

2004...nouveau générique de jeu vidéo cette fois-ci pour le jeu 'Seven samuraï 20XX'. Très peu de compositeurs de son calibre auront osé s'aventurer aussi souvent dans ce genre de domaine musical...

2004...et revoilà les 2 compères réunis une nouvelle fois et qui s'en plaindrait. L'on sait que lorsque les 2 se retrouvent il va forcément se passer quelque chose...

2004...retour en mode traditionnel et retour donc aux fondamentaux de sa prime jeunesse. La vie est un éternel recommencement comme on dit, même au niveau musical...

2005...il y avait longtemps qu'on n'avait pas eu de BO de film, c'est désormais chose faite avec cette BO du film 'Shining boy & Little Randy'. Une nouvelle fois la BO marquera plus que le film...

2005...on assiste à une succession de BO en ce milieu de décennie 2000. Cette BO du film 'Tony Takitani' ne restera pas comme sa plus emblématique mais la qualité est de mise quoi qu'il en soit...

2006...nouveau générique de jeu vidéo. La tendance de cette décennie a de l'instrumental pur et dur se confirme année après année et n'est pas prête de s'arrêter...

2007...il œuvre maintenant pour le film 'Silk'. La plupart des films pour lesquels il aura composé durant cette décennie n'auront pas rencontré le succès escompté mais peu importe, pour lui l'important est de composer tout simplement...

2009...une décennie 2000 qui ne restera pas comme sa décennie de référence mais peu importe l'essentiel est qu'il soit encore là. Et l'aventure est loin d'être finie, on peut lui faire confiance...

2009...un dernier opus pour clôturer une décennie qui l'aura vu se maintenir à un niveau qualitatif plus que certain. Cet homme a vraiment un talent hors norme...

2009...là où la plupart de ceux qui ont démarré en même temps que lui ont déjà raccroché les gants depuis belle lurette, lui est encore là en tout cas. Comme toujours, seuls les plus doués de chaque génération durent, durent, durent...

2012...la décennie 2010 va ressembler peu ou prou à la décennie 2000. Les compositions de l'artiste seront principalement instrumentales et la voix n'y aura pas souvent sa place...

2012...dommage qu'il n'ait pas cherché à rester aussi éclectique que par le passé car il sait faire. Une nouvelle fois c'est lui qui voit comme on dit...

2012...retour en mode BO cette fois-ci pour le film 'I have to buy new shoes'. Encore un film qui ne fera parler de lui qu'au pays du Soleil levant...

2015...une inspiration qui ne faiblit pas malgré le poids des années et surtout des décennies. L'artiste a cette faculté incroyable d'être capable de maintenir un niveau qualitatif constant et ça ce n'est pas donné à tout le monde...

2015...très peu de compositeurs de son niveau issu des années 70 sont encore en activité aujourd'hui, force est de constater. Ce qui souligne d'autant plus le niveau de l'artiste...

2016...nouvelle BO et cette fois-ci d'un film qui va sacrément faire parler de lui. Quand tout se conjugue pour produire ce que l'on fait de mieux au niveau cinématographique et musical, le résultat ne peut qu'être hors norme...

2016...les BO s'enchainent à une vitesse impressionnante durant cette décennie 2010. Le monde du cinéma continue à faire appel à lui car il sait que ses compositions seront toujours l'un des atouts majeurs des films concernés...

2016...qui aurait pu croire lorsqu'il a démarré la folle aventure du Yellow Magic Orchestra qu'il serait encore là 40 ans plus tard et dans un registre musical ô combien différent de celui qu'il aura connu à ses débuts. Pas grand monde c'est sur...

2017...nouvelle BO cette fois-ci pour illustrer un film sud-coréen. De l'excellent travail comme d'habitude mais avec lui on sait pertinemment qu'il n'y jamais de mauvaise surprise...

2017...bon nombre de réalisateurs peuvent lui dire merci de leur fournir des BO de ce niveau. Car souvent les films n'ont pas vraiment le même niveau d'inspiration...

2017...tout en finesse, tout en légèreté, une constante chez lui depuis des décennies et des décennies. Une inspiration qui se renouvelle ne permanence et qui lui permet surtout de continuer à exister au plus haut niveau...

2017...ce qui est certain également c'est que l'aventure est loin d'être terminée. Quand on voit ce qu'il arrive encore à produire l'on peut être rassuré sur la suite des évènements...

2018...il œuvre ici pour un film d'animation coréo-japonais et comme toujours le résultat est à la hauteur. Mais qui oserait en douter...

2019...il œuvre ici pour une série évènement qui aura marqué cette fin de décennie 2010. Une nouvelle fois les images et la musique se rejoignent au plus haut niveau...

2019...toujours aussi sollicité, toujours aussi efficace dans le résultat produit. Tous ceux qui misent sur lui savent qu'il leur fournira un produit d'exception...

2020...et le voici qui entame sa 6ème décennie de carrière, une longévité pour le moins exceptionnelle. Longévité exceptionnelle pour un artiste qui ne l'est pas moins...

2020...une nouvelle décennie à l'identique des précédentes à savoir orientée principalement sur les BO de films. Un domaine musical ô combien exigeant et dans lequel il excelle à tous points de vue...

2022...l'on imagine donc que cette nouvelle BO ne sera surement pas la dernière. Car l'on sait qu'avec lui rien n'est jamais fini...

2022...une envie de composer qui ne s'arrêtera que le jour où il disparaitra. Un besoin viscéral de toujours composer plus pour avoir l'impression d'exister tout simplement...

2022...il est certain qu'on le reverra par la suite et qu'il continuera à nous émerveiller par la qualité incroyable de ses compositions. まさに異例のアーティスト!

Top Bonus : 2009...où l'art de revisiter le Chef d'Œuvre

Top Bonus : 2011...où l'art de revisiter le Chef d'Œuvre II

Top Bonus : où l'art de revisiter le Chef d'Œuvre III

Top Bonus : où l'art de revisiter le Chef d'Œuvre III

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article