Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Gladys Knight, également surnommée L’impératrice de la Soul, est une compositrice-interprète américaine qui peut se vanter d’avoir remporter à ce jour pas moins de 7 Grammy Awards, rien que ça. Quatre en solo et trois avec son groupe The Pips, groupe composé de son frère Merald « Bubba » Knight et de ses cousins William Guest et Edward Patten.

Chanteuse pour le moins précoce puisqu’elle se fait remarquer dès l’âge de 8 ans en remportant en 1952 le télé-crochet The Original Amateur Hour de Ted Mack.

Trois ans plus tard en 1955 on assiste à la formation des Pips sous l’impulsion de la mère de la chanteuse, groupe qui va commencer à rayonner sur Atlanta et faire de plus en plus parler de lui. A tel point que le label Brunswick Records les signe en 1957 et leur permet d’enregistrer deux premiers titres, titres qui passeront quelque peu inaperçus…

Il va leur falloir attendre le début de la décennie 60 pour voir enfin leurs espoirs commencer à se réaliser avec la sortie du titre « Every beat oy heart » en 1961, single qui va leur apporter leur premier succès notoire et les projeter de façon fracassante sur le devant de la scène.

Malheureusement, le groupe n’arrive pas à confirmer par la suite tout le bien qu’on pouvait penser de lui et il va falloir attendre la signature avec la Motown en 1966 pour le voir enfin revenir dans la course. Label avec lequel ils sortent un premier album « Everybody needs love » l’année suivante en 1967, album au succès certain et qui va produire principalement l’énormissime single « I heard it through the grapevine ».

Maintenant que la dynamique est bien place, le groupe va enchainer les albums à succès avec « Feelin’ bluesy » et « Silk N’soul » en 1968, « Nitty gritty » en 1969, « If I were your woman » et « Standing ovation » en 1971, « Neither one of us », « All I need » mais aussi, et surtout, « Imagination » en 1973. Album sorti cette fois-ci sous le label Buddah Records et qui va leur offrir leur premier méga hit avec le single « Midnight train to Georgia » et un deuxième succès de très gros calibre avec le top hit « Best thing that ever happened to me ».

Une dynamique du succès qui ne faiblit pas l’année suivante avec la sortie en 1974 de l’album « I feel a song », album qui va rajouter une étoile de prestige au palmarès du groupe avec le titre « The way we were ».

La suite va être un peu plus compliquée à gérer avec la sortie d’albums qui ne rencontreront pas vraiment le même niveau de succès, hormis « Still together » qui sort en 1977. Album porté à bouts de bras par le single « Baby, don’t change your mind ».

La chanteuse commence à rouler en solo à partir de la fin de décennie avec la sortie en 1978 de son premier album « Miss Gladys Knight », album au succès somme tout mitigé. Idem pour l’album « Gladys Knight » qui sortira un an plus tard en 1979.

Le passage à la décennie 80 ne va pas voir d’embellie majeur côté succès dans les Charts sauf en 1983 où l’album « Visions » va permettre aux Pips de revenir quelque peu dans la course. Notamment avec le titre « Save the overtime (For me) » et « Hero ».

Côté solo, elle va apparaitre en 1985 dans le quatuor de légende Warwick-John-Wonder qui va interpréter le titre « That’s what friend are for », titre qui restera comme l’un des plus emblématiques de la décennie 80.

Les Pips vont connaitre leur dernier succès d’envergure en 1987 avec l’album « All our love », album qui va leur offrir leur dernier top hit avec le titre « Love overboard ».

Deux ans plus tard en 1989, c’est la chanteuse qui connait enfin la consécration en solo avec le titre « Licence to kill », titre phare de la BO du même nom qu'on retrouvera dans le nouvel opus de James Bond.

Une consécration qui sera suivie d’une lente, mais irrémédiable décélération, et l’aventure continuera par la suite mais la chanteuse ne retrouvera jamais plus le niveau de succès rencontré par le passé…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres…) :

  • Every beat of my heart (Gladys Knight And The Pips) 1961 
  • Letter full of tears (Gladys Knight And The Pips) 1961 
  • Operator (Gladys Knight And The Pips) 1962 
  • Giving up (Gladys Knight And The Pips) 1964 
  • Lovers always forgive (Gladys Knight And The Pips) 1964 
  • Who knows (I just can’t trust you) (Gladys Knight And The Pips) 1965 
  • I heard it through the grapevine (Gladys Knight And The Pips) 1967 
  • I wish it would rain (Gladys Knight And The Pips) 1968 
  • Friendship train (Gladys Knight And The Pips) 1969 
  • If I were your woman (Gladys Knight And The Pips) 1970 
  • Make me the woman that you go home to (Gladys Knight And The Pips) 1971 
  • Help me make it thrugh the night (Gladys Knight And The Pips) 1972 
  • Neither one of us (Wants to be the first to say goodbye) (Gladys Knight And The Pips) 1972 
  • The Look of love (Gladys Knight And The Pips) 1973
  • Midnight train to Georgia (Gladys Knight And The Pips) 1973 
  • Between her goodbye and my hello (Gladys Knight And The Pips) 1974 
  • Best thing that ever happened to me (Gladys Knight And The Pips) 1974 
  • Love find its own way (Gladys Knight And The Pips) 1975 
  • The way we were (Gladys Knight And The Pips) 1975 
  • Part time love (Gladys Knight And The Pips) 1975 
  • So sad the song (Gladys Knight And The Pips) 1976 
  • Baby don’t change your mind (Gladys Knight And The Pips) 1977 
  • The one and only (Gladys Knight And The Pips) 1978 
  • It’s a better than a good time (Gladys Knight And The Pips) 1978 
  • I’m coming home again 1978 
  • Am I too late 1979
  • Landford (Gladys Knight And The Pips) 1980 
  • Taste of bitter love (Gladys Knight And The Pips) 1980 
  • Bourgie’ Bourgie’ (Gladys Knight And The Pips) 1980 
  • Forever yesterday (For the children) (Gladys Knight And The Pips) 1981 
  • If that’ll make you happy (Gladys Knight And The Pips) 1981 
  • I will fight (Gladys Knight And The Pips) 1981 
  • A friend of mine (Gladys Knight And The Pips) 1982 
  • Save the overtime (For me) (Gladys Knight And The Pips) 1983 
  • You’re number one (In my book) (Gladys Knight And The Pips) 1983 
  • Hero (Gladys Knight And The Pips) 1983 
  • When you’re far away (Gladys Knight And The Pips) 1984 
  • My time (Gladys Knight And The Pips) 1985 
  • Keep givin’ me love (Gladys Knight And The Pips) 1985 
  • That’s what friends are for 1985 
  • Send it to me (Gladys Knight And The Pips) 1986 
  • Loving on borrowed time 1986
  • Love overboard (Gladys Knight And The Pips) 1987 
  • Lovin’ on next to nothin’ (Gladys Knight And The Pips) 1988 
  • It’s gonna take all our love (Gladys Knight And The Pips) 1988 
  • Licence to kill 1989 
  • If I knew then what I know now 1990 
  • Men 1991
  • Superwoman 1991
  • Meet me in the middle 1991
  • Where would I be 1992
  • I don’t wan to know 1994
  • Next time 1995 
  • Missing you 1996 
  • Settle 2010 
  • I (Who have nothing) 2011
  • Just a little 2015 
Elle l'a entendu à travers la vigne...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1961...le titre de la révélation. Le tout grâce à cette version revisitée du titre des Royals datant de 1954, un reprise qui apporte à la jeune chanteuse son premier hit planétaire. Le premier et surement pas le dernier...

1961...une année 1961 qui la voit décoller, elle et ses Pips, de façon impressionnante. Et c'est parti pour durer comme ça pendant quelques années, voire quelques décennies !

1962...après un démarrage pour le moins fulgurant, le group a du mal à confirmer tout le bien qu'on pouvait penser d'eux. Il va donc falloir travailler encore et encore...

1964...après une année 1963 où tous les titres du groupes passeront inaperçus, les voici de retour en cette année 1964 dans une forme suffisante pour leur permettre de revenir dans la course. Espérons que ça dure...

1964...la reprise en main se confirme titre après titre en cette année 1964. Rien d'exceptionnel mais un niveau qualitatif qui suffit à les maintenir au contact des meilleurs, du moins Outre-Atlantique...

1965...l'année 1965 se passera à peu près de la même façon que l'année 1964. Le groupe n'arrive pas à passer à la vitesse supérieure mais produit le minimum syndical qui lui permet de continuer à y croire...

1967...tous leurs efforts vont enfin payer en cette année 1967 et de quelle manière ! Le groupe obtient ici son premier méga hit planétaire et de vient de facto l'un des phénomènes du moment. MA-GIS-TRAL !

1968...l'énormissime succès précédent a fait sauter tous les verrous qui entravaient le groupe et celui-ci déroule désormais de façon pour le moins impressionnante. Comme quoi, il suffisait de pas grand chose...

1969...certes, le groupe n'a pas réussi pour l'instant à rééditer l'exploit accompli durant l'année 1967 mais le niveau de succès moyen actuel est largement suffisant pour les maintenir dans le peloton de tête...

1970...c'est la décennie 60 qui les aura vu éclore puis accéder à la cour des Grands avec une facilité des plus évidentes mais c'est la décennie 70 qui les consacrer définitivement. A commencer par ce titre tout en finesse...

1971...un savoir-faire dans l'Intimiste qui est et restera toujours leur point fort. Tous les titres produits dans ce domaine auront connus le succès et apporté au groupe la plupart de ses lauriers...

1972...à chaque fois qu'ils revisitent le titre d'un autre, le résultat dépasse souvent celui obtenu par l'original, c'est pour dire. Une nouvelle fois la preuve avec cette version revisitée du titre de Kris Kristoffersson datant de 1970, version revisitée qui leur amène une nouvelle étoile de prestige, une étoile de plus à rajouter à un palmarès qui commence à en contenir un nombre non négligeable...

1972...une année 1972 exceptionnelle en tous points avec ce nouveau méga hit, méga hit qui devient leur plus gros succès à date. Le quatuor marche littéralement sur l'eau, il n'y a pas d'autres mots. MA-GI-QUE !

1973...l'on se doutait qu'il leur serait difficile d'égaler une année 1972 aussi faste. Cela ne les empêche pas de continuer leur aventure avec un niveau de confiance proche du 100 % et à juste titre !

1973...le groupe vient de passer le dernier palier qui l'empêchait encore d'atteindre le niveau suprême. C'est désormais chose-faite et le groupe rentre définitivement dans l'histoire musicale de cette fin de XXième siècle avec CE titre. Une consécration largement méritée !

1974...un savoir-faire dans l'Intimiste qui ne se dément pas et ce malgré le poids des années. Ils excellent dans ce domaine avec une maestria qui ne laisse que très peu d'espaces à la concurrence...

1974...les mégas hits se succèdent désormais à une vitesse incroyable. Tout ce que produit le groupe se transforme immédiatement en or et rien, ni personne, n'est en mesure de les contrer à ce stade...

1975...déjà 15 ans de carrière et une main mise sur les choses pour le moins bluffante. Et il en reste quasiment autant à accomplir, c'est pour dire qu'on n'est pas prêts de les voir disparaitre...

1975...s'attaquer à du Barbra Streisand datant de 1973 est un sacré pari. Et pourtant il est relevé haut la main même si, pour une fois les concernant, la copie ne dépassera pas l'original. MA-GI-QUE quand même une nouvelle fois !

1975...incontestablement l'un des plus beaux palmarès côté domaine Intimiste de ces 15 dernières années. Le groupe surclasse la concurrence avec une facilité pour le moins déconcertante...

1976...il est clair qu'ils ne risquent pas de mettre le feu aux Dancefloor avec des titres comme celui-ci une nouvelle fois. Mais il se pourrait que la fin de décennie les voit évoluer quelque peu à ce niveau là...

1977...ca y est, le groupe évolue et accélère enfin le tempo. Il faut dire qu'en pleine euphorie Disco, il aurait été suicidaire de ne pas suivre le train de la modernité...

1978...chassez le naturel, il revient forcément au galop. Le groupe doit faire attention car cette fin de décennie voit arriver des bouleversements en termes d'évolution musicale qu'il ne faut pas sous-estimer, loin de là...

1978...même si le niveau de succès n'a plus rien à voir avec ce qu'ils ont connu en milieu de décennie, le groupe arrive à se maintenir dans le peloton de tête grâce à ce genre de titre. Reste maintenant à savoir ce que leur réserve la décennie suivante...

1979...les premiers pas en solo. L'aventure avec les Pips aura été exceptionnelle en tous points mais il est temps que la chanteuse vole de ses propres ailes...

1980...ce qui ne l'empêche de continuer à rouler avec son groupe fétiche. Elle va désormais mener de front les 2 carrières histoire de multiplier les possibilités et surtout d'éviter l'enferment dans une seule case...

1980...le groupe a su évoluer comme il fallait et a su s'adapter aux dernières tendances histoire de continuer l'aventure dans les meilleures conditions. Et pour l'instant, ça se passe plutôt pas mal...

1980...les voici arrivés aux 20 ans de carrière et le groupe est toujours dans la course et ne compte surement pas s'arrêter en si bon chemin. Une longévité réservée comme toujours aux plus Grands forcément...

1981...leur savoir-faire dans l'Intimiste ne fait plus recette malheureusement en ce début de décennie 80. Ce qui a fait leur force durant les 2 précédentes décennies devient désormais plus une faiblesse qu'autre chose...

1981...car même dans ce domaine si particulier, les choses ont évolué également, surtout les sonorités. Et a ce niveau là, le groupe n'a pas su s'adapter comme il aurait du, force est de constater...

1981...leur titre le mieux classé de l'année, comme par hasard. Il est vraiment temps que le groupe se remette en question sur la stratégie à suivre dans les années à venir....

1982...dès qu'ils repartent dans leur domaine de prédilection, la sanction dans les Charts est immédiate. La jeune génération les préfère nettement plus dans la Dance que le registre 'à émotions', c'est certain...

1983...message entendu car les voici de retour en mode Dance. Avec à la clé un retour du succès dans les Charts, comme par hasard. Leçon une nouvelle fois à retenir !

1983...même s'ils ont enfin adapté leur sonorité dans le registre finesse et légèreté, cela ne suffit pas à les faire revenir au contact des meilleurs. Les temps sont de plus en plus durs...

1983...c'est encore avec une version revisitée, cette fois-ci sur le titre de Kamalh datant de 1982, qu'ils vont décrocher l'un de leurs plus gros succès de la décennie. Une nouvelle fois sur un titre Intimiste absolument somptueux et qui prouve, s'il le fallait encore, que ce groupe a vraiment un talent exceptionnel dans ce domaine !

1984...un groupe qui aura su parfaitement s'adapter à toutes les nouvelles tendances musicales du moment et ce quelle que soit la décennie. Après, les résultats auront été là, ou pas...

1985...étonnamment, le groupe ne récoltera pas plus que ça le fruit de ses efforts d'adaptations aux dernières tendances. Franchement dommage car ils sont loin de démériter, ça c'est certain...

1985...ils reviennent toujours à leurs fondamentaux, quoi qu'il arrive. Et une nouvelle fois, le résultat dans les Charts ne sera que modéré alors que la qualité du titre est évidente. Des fois il ne faut pas chercher à comprendre...

1985...décidément, les Quatuors lui réussisse au plus haut point. Cette fois elle s'associe le temps d'un titre avec le trio Warwick-John-Wonder et le résultat va être à la hauteur de leur talent respectif c'est à dire hors norme. CHEF D'OEUVRE !

1986...les voici arrivés dans la BO de 'Miami Vice II'. Et malgré tous ses efforts, le groupe n'arrive toujours pas à retrouver le chemin du succès de gros calibre. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas...

1986...nouvelle BO cette fois-ci pour le film "Cobra". On retrouve la chanteuse sans les Pips avec comme partenaire sur ce titre là Bill Medley. Et encore une fois, le succès sera somme toute mitigé et ce malgré l'apport de ce partenaire au talent des plus certains...

1987...alors qu'on pensait que le groupe ne serait plus en capacité à produire le moindre méga hit digne de ce nom, le miracle va tout de même avoir lieu avec ce titre. Comme quoi, en musique, tout est toujours possible. La preuve !

1988...la rechute va être sévère malheureusement. Le groupe va retomber aussi vite qu'il était remonté sur le titre précédent et cette fois-ci, le miracle ne se reproduira plus jamais...

1988...ils livrent ici un dernier titre tout en finesse dont ils ont le secret. Quoi de mieux pour refermer cette incroyable aventure que de sortir par la grande porte avec un titre de ce gabarit. Une dernière fois MA-GI-QUE !

1989...l'aventure Tips est terminée mais pas celle de Gladys, loin de là. La saga James Bond va lui offrir un cadeau somptueux en lui apportant sur un plateau ce titre qui restera incontestablement comme l'un de ses plus emblématiques au niveau solo. MA-GIS-TRAL !

1990...on a beau pousser la chansonnette avec l'une des plus grosses pointures de la chanson américaine, cela ne garantit par à coup sur gloire et fortune. Elle va l'apprendre à ses dépends sur ce titre malheureusement...

1991...déjà 30 ans de carrière au compteur et toujours là. De surcroit dans un style qui n'a rien à envier aux petites jeunettes qui ont 30 ans de moins qu'elle. Sacré performance !

1991...d'habitude les associations lui réussissaient plutôt bien mais ce ne sera pas le cas durant cette décennie 90. Surtout quand on voit le casting de ce titre, l'on pouvait espérer du succès de classe planétaire. Ce ne sera pas vraiment le cas...

1991...elle continue d'y croire quoi qu'il en soit. Une volonté d'avancer qui force le respect mais l'on souffre pour elle vu le niveau de succès atteint...

1992...on dit que normalement tous les chemins mènent à Rome mais dans son cas, tous les chemins mènent plutôt à l'Intimiste. Succès limité mais succès tout de même sur ce coup là !

1994...peu importe le résultat dans les Charts, elle continue son aventure à sa manière et ne compte surement pas jeter l'éponge alors que tout pourrait l'inciter à le faire...

1995...une discographie qui s'allonge titre après titre, année après année, décennie après décennie. Surement l'une plus fournies des chanteuses de sa génération et ce de façon incontestable !

1996...quand la jeune génération s'associe à d'anciennes gloires, l'on peut s'attendre à tout coté résultat, autant dans le bon sens que dans le mauvais. Dans le cas présent, ce sera dans le bon !

2010...qui l'eut cru, après avoir traversé les décennies 70, 80, 90, 2000, la voilà qui attaque celle de 2010. Une longévité exceptionnelle pour une chanteuse qui ne l'est pas moins !

2011...nouvelle reprise de luxe sur ce titre avec cette version revisitée du titre de Ben E. King datant de 1963 (elle-même une version revisitée du titre original de Joe Sentieri datant de 1961). Sa version à elle passera quelque peu 'à travers' malheureusement...

2015...la production de titres ralentit de plus en plus mais elle est encore là, force est de constater. Et la connaissant, il y a de très fortes chances qu'on la retrouve par la suite. Affaire donc à suivre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article