Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Ray Parker Jr est un compositeur interprète américain qui démarre sa carrière artistique de façon assez précoce en intégrant au milieu des années 60 le groupe d’Hamilton Bohannon, groupe au sein duquel il se fait vite remarquer pour ses dons particuliers de guitariste.

Et dès l’âge de 16 ans, il compose et enregistre déjà son premier titre avec un certain…Marvin Gaye.

Au début des années 70, on le voit apparaître aux côtés de Barry White au sein du Love Unlimited Orchestra. Puis il va mettre ses dons de guitariste et de compositeur au service de pointures comme les Carpenters, Rufus and Chaka Khan, Aretha Franklin, Stevie Wonder, Tina Turner et autres Diana Ross. Des partenariats qui vont payer puisqu’il obtient un premier hit en 1974 avec le titre « You got the love »qu’il écrit tout spécialement pour le groupe Rufus.

La fin de la décennie sera elle consacrée à l’aventure Raydio, groupe qu’il forme en 1977 et avec lequel il va enfin pouvoir apparaître sur le devant de la scène. Le groupe va produire plusieurs titres de classe planétaire dont les plus connus resteront « Jack and Jill » en 1978, « You can’t change that » en 1979 et « A woman needs love (Just like you do) » en 1981. Année 81 qui sera la dernière année d’existence du groupe.

Début de la carrière solo à partir de l’année suivante, laquelle démarre sur les chapeaux de roue avec un premier top hit planétaire « The other woman ». Single extrait de l’album du même nom et qui va, lui aussi, remporter un succès non négligeable.

Nouvel album « Woman out of control » un an plus tard en 1983, album au succès moindre mais qui produira tout de même un single de très gros calibre avec le titre « I still can’t get over loving you ».

Puis arrive l’année 84 et surtout la sortie d’un petit film du nom de Ghostbusters. Un film qui va devenir l’un des plus gros phénomènes cinématographiques de l’année grâce notamment à la BO signée…Ray Parker Jr. L’artiste signe ici tout simplement le plus gros hit de toute sa carrière et l’un des plus gros hits Dance de cette fin de XXième siècle.

Un exploit qu’il sera malheureusement incapable de rééditer par la suite car tout ce qui sortira dans les années futures ne rencontrera en aucune manière le succès colossal de cette énormissime titre.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • It’s time to party now 1980
  • The other woman 1982
  • Let me go 1982
  • It’s our own affair 1982
  • Bad boy 1982
  • I still can't get over loving you 1983
  • Woman out of a control 1984
  • In the heat of the night 1984
  • Ghostbusters 1984
  • Jamie 1984
  • Girls are more fun 1985
  • One side loved affair 1985
  • One sunny day 1986
  • I Don't Think That Man Should Sleep Alone 1987
  • Over you 1987
  • The past 1987
  • All I'm Missing Is You 1990
  • She needs to get some 1991
Chasseur de fantômes...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1980...une première partie de carrière qui se décline à plusieurs au sein du groupe Raydio. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce groupe a du talent, c'est clair !

1982...début de la carrière solo sur les chapeaux de roue avec ce titre qui lui offre une première consécration planétaire personnelle. On ne pouvait rêver meilleur démarrage !

1982...une belle polyvalence avec ce joli titre Intimiste en guise de suite. Certes il n'obtiendra pas le même niveau de succès que son prédécesseur mais il a au moins le mérite de montrer une autre facette de l'artiste

1982...une GROSSE année 1982 avec pléthore de titres et de la qualité à tous les étages. L'artiste montre titre après titre qu'il n'est surement pas là pour faire de la figuration

1982...4 hits dont 1 top Hit, le moins que l'on puisse dire, c'est que sa carrière ne pouvait rêver meilleur démarrage. Mais vu le niveau de talent du bougre, rien d'étonnant !

1983...nouveau top hit planétaire qui le positionne idéalement pour une suite qui s'annonce oufissime. Le chanteur est désormais au top de sa condition et il va le prouver de façon éclatante !

1984...bon, ce ne sera pas sur ce titre là mais ce n'est pas grave compte tenu de la qualité du titre servi. Service minimum mais service efficace !

1984...tout comme celui-ci. On repasse en mode Intimiste le temps d'un instant sur ce titre qui fonctionne ma foi fort bien

1984...puis arrive CE titre. Le titre de la consécration suprême, celui qui lui permet d'obtenir One Shot son ticket d'entrée au Panthéon musical des années 80. Il signe ici l'une des BO de films parmi les plus connus de la décennie 80 et obtient par la même occasion un méga hit planétaire qui vient récompenser un talent parmi les meilleurs de sa génération. MA-GIS-TRAL !

1984...encore une année à 4 titres de gros calibres dont 1 d'exception. Le chanteur est sur une dynamique incroyable qui lui permet de toucher les étoiles du bout des doigts !

1985...il lui sera impossible de rééditer par la suite l'exploit incroyable réalisé avec 'Ghosbusters'. Mais le niveau qualitatif reste tout de même très élevé et c'est cela l'essentiel !

1985...il livre ici un Ultimate Slow absolument somptueux qui, aussi paradoxal que cela puisse paraître, ne sera même pas classé. Allez comprendre...

1986...une année mono-titre mais un titre à la patate incroyable ! Un titre qui se conjugue à 2 et qui, malgré une vitesse subsonique, fonctionne parfaitement. Tout bon !

1987...après 5 ans passés au top, force est de constater que la success story commence à tirer à sa fin. Le niveau de succès faiblit, tout comme le niveau d'inspiration. Mais l'on est encore bien au-dessus de la moyenne...

1987...nouveau duo de choc, mais surtout de charme. Cette fois-ci en mode Intimiste et c'est souvent dans ces cas là que le résultat est le plus abouti. La preuve une nouvelle fois avec ce joli titre. MA-GI-QUE !

1987...on reprend les mêmes et on recommence. Puisque ça a parfaitement fonctionné sur le titre précédent, il n'y avait aucune raison que cela ne fonctionne pas avec celui-ci. La preuve !

1990...quand le chanteur joue les choristes de luxe pour les petits jeunots en vogue. Et pourquoi pas donner un p'tit coup de pouce, ça mange pas de pain comme on dit...

1991...le passage à la décennie 90 lui sera malheureusement fatal. Il essaiera bien mais il ne dépassera pas l'année 91. Quoi qu'il en soit, 10 ans d'une carrière solo parmi les plus prestigieuses, n'importe qui s'en contenterait largement !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mélina 06/02/2018 15:15

Bonjour. très bel article. très intéressant. un beau blog. Vous pouvez visiter mon univers. lien sur pseudo. à bientôt. bises